9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

Non classé

Partie 3. L'influence de la victime sur le procès pénal

L’évolution de la place de la victime dans la procédure pénale répond à une évolution de la justice dont la perception a été modifiée à la fin du XXème siècle. Elle s’est faite en parallèle de la place plus générale de l’individu dans la société. La justice pénale a vu alors son champ d’action s’élargir, elle n’a plus seulement pour fonction de déterminer les coupables, elle est aussi une étape dans la nécessaire reconstruction des victimes. Ainsi, comme nous l’avons évoqué dans l’introduction de ce mémoire, longtemps l’attention de la victime a été limitée aux aspects processuels. A défaut d’être...

Continue reading

L'information

L'information : En ce qui concerne le droit à l’information, le parquet s'avère nettement privilégié : Tout d’abord, le parquet a lui seul l'information à l’avance de certains actes d’investigation ou des ordonnances non-conformes à ses réquisitions (article 82 al 2, 93, 94 et 183 al 5 CPP). En outre, il  a  information obligatoire avant la réalisation de certains actes.   Par exemple, le procureur doit être avisé des restitutions d’objets placés sous scellés pour qu’elles puissent avoir lieu (article 99 CPP). Ensuite, il a un pouvoir d’avis dont ne dispose pas la partie civile. Par exemple, toujours en ce qui concerne...

Continue reading

Les recours

Les recours : Tout d’abord, la partie civile peut contester la régularité des actes d’instruction : En effet, elle peut saisir la chambre de l’instruction aux fins d’annulation d’un acte ou d’une pièce de la procédure (article 170 CPP). Pour prononcer la nullité, il faut qu’elle résulte de la méconnaissance d’une formalité substantielle ayant porté atteinte aux intérêts de la partie qu’elle concerne (article 171 CPP).     La partie civile dispose d’un droit d’appel contre les décisions rendues par le juge d’instruction dans l’exercice de son pouvoir de jugement.   Les ordonnances du juge d’instruction pouvant faire l’objet d’un recours sont énumérées aux...

Continue reading

Droits de la victime partie civile dans l'instruction

Droits de la partie civile dans l'instruction : De la même manière que pour la demande d’acte, il s’agit de vérifier si l’instruction se déroule sans discontinuité. Dans le cas contraire, la partie civile peut agir :D’une part, la partie civile dispose d’ un droit de faire sanctionner l’inaction du juge.En effet, la victime peut exiger un traitement sans discontinuité de la procédure. Ainsi, selon l’article 221-2, la partie civile peut saisir la chambre de l’instruction lorsqu’un délai de quatre mois s’est écoulé depuis la date du dernier acte d’instruction. D’autre part, elle a également le droit de faire constater une prescription....

Continue reading

Le pouvoir d'intervention

Le pouvoir d'intervention : La victime partie civile bénéficie également, au même titre que le mis en examen d’un véritable pouvoir d’intervention lors de l’instruction. Le juge d’instruction est chargé de l’information (article 49 CPP). Il mène l’enquête par l’intermédiaire de commission rogatoire et dirige, de la sorte les officiers et agents de police judiciaire. Il a pour fonction d’instruire à charge et à décharge. Afin de parvenir à la manifestation de la vérité, il dispose de pouvoirs abondants : des pouvoirs de recherche et des pouvoirs juridictionnels. La partie civile participe activement à l’instruction. Elle peut demander des investigations (1),...

Continue reading

Partie 2. Les droits de la partie civile durant l'instruction

La victime, constituée partie civile, est une partie au procès pénal au même titre que le ministère public et que la personne poursuivie. A ce titre, elle bénéficie de droits et de garanties assurées de façon complémentaire par le droit européen et le droit interne. L’article 6 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des libertés individuelles dispose : « Toute personne a le droit à ce que sa cause soit entendu équitablement (…) dans un délai raisonnable ». Précédée et influencée par plusieurs recommandations du Comité des Ministres en faveur des victimes d’infractions pénales[1], la...

Continue reading

La nature vindicative de l'action civile

La nature vindicative de l'action civile : La nature vindicative de l'action civile devant le juge pénal n’a pas pour unique objet la réparation pécuniaire mais aussi punir celui qu'on poursuit. La victime qui s’est constituée partie civile « peut » demander l’indemnisation de son préjudice. Mais rien ne l’oblige à exercer cette faculté : l’action civile devant le juge pénal n’a donc pas pour unique objet la réparation. Déjà en 1957, Joseph Granier, avocat général près la Cour d’Appel de Riom, remettait en cause la perception de l’action civile comme moyen de réparation pécuniaire. l’action civile devant le juge pénal n’a donc pas pour...

Continue reading

Action en réparation devant le juge pénal

Action en réparation devant le juge pénal : Le procès pénal dont l’objet principal est l’action publique peut avoir comme objet accessoire une action en réparation du dommage La majorité de la doctrine définit l’action civile comme ayant un double objet :     -  la condamnation de la personne poursuivie comme auteur de l’infraction reprochée,     -  puis l’indemnisation de la victime. Cette action se distingue de l’action publique et de l’action en responsabilité civile. -- Tout d’abord, elle se distingue de l’action publique puisqu’elle ne vise que la réparation du dommage causé par l’infraction. -- Ensuite, elle se différencie de l’action en responsabilité civile car elle...

Continue reading

I – Nature de l'action civile

Nature de l'action civile : Avant de réfléchir aux droits de la victime, il est nécessaire de savoir quelle est la nature de l’action au sein de laquelle ses droits sont exercés. Il s’agit pour cela de s’interroger sur la nature de l’action civile. A) une action en réparation devant le juge pénal(nature de l'action civile) Le procès pénal dont l’objet principal est l’action publique peut avoir comme objet accessoire une action en réparation du dommage La majorité de la doctrine définit l’action civile comme ayant un double objet : la condamnation de la personne poursuivie comme auteur de l’infraction reprochée, puis l’indemnisation...

Continue reading

Le terme « civile »

Le terme «  civile » (A) Les critères classiques) L’expression «  partie civile » utilisée par la loi, n’est, à aucun moment défini. La notion de « partie » (au procès ou à l’instance) désigne la personne physique ou morale engagée dans un procès. Le terme comprend donc toute personne qui est dans l’instance, soit comme demandeur, soit comme défendeur, soit comme intervenant y compris le ministère public. [1] Le terme « civile », renvoie au caractère civil de l’action exercée par la victime. La partie civile peut alors être définie comme la personne qui se prétend victime d’une infraction pénale lorsqu’elle entend à ce...

Continue reading