9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

Non classé

Attitude conciliante des juges constitutionnels face à des lois plus répressives

L’attitude conciliante des juges constitutionnels face à des lois plus répressives Selon M. Carcassonne [1], le Conseil constitutionnel n’a jamais été très « rigoureux » en matière pénale, il fait preuve d’une « grande circonspection et d’une grande indulgence » qui se manifeste au travers de ses techniques de contrôle (chapitre 1). Cette prudence se répercute sur l’application des principes constitutionnels, qui apparaît dans une certaine mesure plus souple et par conséquent plus contestable (chapitre 2). En effet, il est entravé par deux problèmes : il ne constitue ni une « troisième chambre » ni « une assemblée parlementaire d’appel ».[1] Entretien n°1 effectué...

Continue reading

Droits de la « victime-témoin »

Droits de la «  victime-témoin » Ne serait-il pas plus pertinent de renforcer les droits de la «  victime-témoin » ?                B) Propositions . Bien sur, il ne s’agirait pas d’octroyer les droits dont bénéficie la partie civile aujourd'hui, ce qui conduirait à déplacer le problème. « La justice n’est pas une thérapie » rappelle Robert Badinter. Se trouve au centre du procès celui que l'on juge Bien que témoin de l’indifférence auxquels étaient confrontées les victimes jusqu’aux années 1970, l’ancien Garde des sceaux, nous rappelle encore aujourd'hui qu’il est demandé à la justice de dire et de sanctionner. La victime mérite un accompagnement mais appartient-il à...

Continue reading

La place de la victime non partie civile

La place de la victime non partie civile : Toute victime d’infraction n’est pas partie au procès pénal. Nous rappelons que notre étude se limite à la procédure d’instruction. C’est donc volontairement que nous en exclurons la situation de la victime dans les procédure alternatives. La victime acquiert le statut de partie au procès pénal en se constituant partie civile. La constitution de partie civile constitue donc un choix pour la victime. La victime qui renonce à la constitution de partie civile devient spectateur du procès qui se déroule hors d’elle. À l’origine, elle apparaissait comme simple témoin et ne disposait que de très...

Continue reading

La place de la victime dans les autres droits

La place de la victime dans les autres droits : La place de la victime dans les autres droits : toutes les législations n’admettent pas que la victime puisse participer activement au procès pénal. Il existe plusieurs modèles envisageables. Dans les pays anglo-saxons tels que les états-Unis, l’Angleterre, le Canada, la partie civile se trouve exclue. La victime demeure témoin durant tout le procès. Dans ce système, les actions civiles et publiques sont distinguées de manière claire, mais encore l’action civile est en général exercée devant les juridictions civiles. Les droits néerlandais, suisses et allemands admettent la partie civile au procès...

Continue reading

Autres places attribuées à la victime

Autres places attribuées à la victime : nous avons évoqué à plusieurs reprises le changement de statut de la victime dans le temps. Celui reconnu aujourd'hui n’a pas toujours existé en droit français. Mais encore, le place de la victime aussi dans l’espace. Elle n’a pas la même place dans tous les droits (1). Et, même au sein du droit français, plusieurs statuts existent (2). 1) la place de la victime dans les autres droits Toutes les législations n’admettent pas que la victime puisse participer activement au procès pénal. Il existe plusieurs modèles envisageables. Dans les pays anglo-saxons tels que...

Continue reading

Place de la victime

Place de la victime ( D'autres solutions sont-elles envisageables ?) La victime ne doit pas subir de victimisation secondaire. Elle a reconnaissance des différents acteurs du système pénal. Après s’être interrogé sur la pertinence des différents droits accordés à la victime partie civile durant l’instruction, leur étendue, leur justification et leur influence sur le procès pénal, il semble à présent important de réfléchir à quelles autres solutions pourraient être envisageable afin de ne pas enfreindre les principales caractéristiques du procès pénal. Pour réfléchir à cette question, il semble essentiel d’observer les autres places que le droit propose à la victime (A) avant de...

Continue reading

Juge d’instruction impartial

Juge d'instruction impartial : Le juge d’instruction instruit « à charge et à décharge ».   (Juge d'instruction impartial) Les devoirs de l’instruction décrite par François Duverger en 1862 illustrent la fonction du magistrat instructeur « Dégagé de toute préoccupation autre que celle de parvenir à la manifestation de la vérité, soigneux de ne pas compromettre ni la vindicte publique ni le sort des prévenus, il relèvera avec une sollicitude égale les armes de l’accusation et les instruments de la défense ; en un mot, faisant ses premiers devoirs de l’impartialité et de l’amour de la justice, il instruira scrupuleusement à charge et...

Continue reading

C) Le délai raisonnable et la célérité de la justice

LA CÉLÉRITÉ DE LA JUSTICE : Le principe du délai raisonnable Il est prévu par différents textes internationaux. C’est principalement la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui s’est prononcée sur la question, se fondant sur les articles 5§3 et 6§1 de la CESDH. Or, il semble difficile de multiplier les pouvoirs des parties sans aboutir à un certain encombrement de la procédure. Or, la surcharge structurelle ne peut justifier un dépassement de la durée raisonnable de la procédure. On relèvera à ce propos que le rapport Magendie débute sa troisième partie par l’idée que « Parmi les facteurs ayant contribué...

Continue reading

Principe du contradictoire

Principe du contradictoire ; Selon Dominique Barella, « le code pénal définit les valeurs communes à tous. On aboutit donc à un face à face dangereux si l’on considère qu’un procès pénal oppose une victime à un accusé. »[1] Le procureur, ancien président de l’Union Syndicale des magistrats rappelle à ce sujet les dangers de la victimocratie lors des affaires Outreau ou Baudis où la parole de la victime a été trop sacralisée ; ce qui a nuit au contradictoire : « On s’est trouvé avec des victimes de la victimocratie »[2]. Du fait de sa qualification de partie au procès,...

Continue reading

Les risques d'une participation excessive

Les risques d'une participation excessive : Daniel Soulez-Larivière emploie le terme de « victimophilie » pour évoquer la solidarité et l’affection que l’on éprouve envers les personnes qui ont subi des préjudices réels. Et comme il l’exprime très justement, « on ne peut être que victimophile » : Mais le problème existe alors sur le plan juridique. La victime prend une place de plus en plus prépondérante qui fait que le procès pénal tend à être fait de plus en plus pour la victime et non pour la personne jugée. Or, il n’est pas inutile de rappeler que « Celui qui...

Continue reading