9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

Cabinet ACI > Domaines de compétence  > Droit civil  > Personne humaine

Personne humaine

PERSONNE HUMAINE  

Une personne humaine est une personne de chair, à laquelle on reconnaît une personnalité juridique dès la naissance

et jusqu’à la mort.

La personne humaine est titulaire de droits et libertés et est considérée comme apte à les exercer.

On parle alors « d’état de la personne ».

Quelle est l’influence de la volonté individuelle sur cet état des personnes ?

Il s’agit d’une question véritablement contemporaine, mais délicate dès lors qu’on évoque le changement volontaire

de nom et de sexe.

I).  —  RECONNAISSANCE ET DISPARITION DE LA PERSONNALITÉ PHYSIQUE 

(Personne humaine)

     A).  —  LA NAISSANCE  

La naissance constitue le point de départ de la personnalité juridique d’une personne physique.

Toutefois, le droit français ne définit pas la naissance. En pratique, on considère qu’est né un être humain dès lors qu’il

est apparu vivant et viable.

Ainsi, il existe une forme d’indissociabilité entre la personnalité juridique et la naissance.

Quid de celui qui n’est pas encore né alors ? Est-il une chose ou une personne ?

C’est la délicate question de l’embryon ou du fœtus. Le droit français ne connaît que deux catégories :

la personne et la chose.

Le fœtus ne peut bien évidemment pas être considéré comme une chose.

La Cour européenne des droits de l’homme a pu déjà juger que les embryons ne pouvaient justement être réduits

à des biens au sens du Protocole n° 1 à la Convention européenne des droits de l’homme.

Par contre, s’il était reconnu comme une personne, le régime de l’avortement deviendrait incompatible avec cette

reconnaissance et la liberté de la femme de disposer de son propre corps s’en trouverait limitée.

En droit français, la qualité de personne juridique est acquise à la naissance, de sorte que l’interruption volontaire

de grossesse ne constitue pas un homicide volontaire.

Selon le Comité consultatif national d’éthique, le fœtus est cependant une « personne humaine potentielle ».

À partir du moment où l’embryon se verrait reconnaître une personnalité juridique propre, la femme qui souhaiterait

avorter, droit reconnu depuis la loi « Veil » du 17 janvier 1975, ne disposerait non pas d’elle-même, mais d’autrui,

ce qui change tout ! le droit pénal interdisant de disposer de la vie d’autrui (cf. article droit à la vie).

Néanmoins, on ne peut nier que la substance de l’embryon est constituée de matière humaine.

Se pose donc la question de l’encadrement de l’utilisation de ces « matériaux humains », propres à la terminologie

médicale.

Par exemple, les embryons surnuméraires peuvent être légalement détruits au bout de cinq années ou faire l’objet

d’expérimentations médicales en cas d’accord du couple sans avoir été informés de la nature des recherches

(loi du 6 août 2013).

Toutefois, le Conseil d’État a rappelé le 23 décembre 2014 que la recherche sur l’être humain devait rester l’exception

et qu’il appartenait à l’Agence de la biomédecine de veiller à l’absence d’alternative avant de procéder à une telle

recherche.

Quelle est la position de la Cour européenne des droits de l’homme en ce domaine ?

Pour la Cour européenne des droits de l’homme, il n’existe pas de consensus universel sur la définition juridique

et scientifique de l’embryon. Le point de départ de la vie dépend des législations étatiques, de sorte qu’il lui était

impossible de répondre à la question de savoir si l’enfant à naître est une « personne » au sens de l’article 2 de la

Convention européenne des droits de l’homme (GR chambre, 8 juill. 2004, V. c/France).

     B).  —  LA MORT     (Personne humaine)

La mort constitue quant à elle le point d’aboutissement de la personnalité juridique.

La personne décédée devient un non-sujet de droit, de sorte qu’elle n’est plus une personne.

Pour autant, est-ce une chose ?

Certainement pas. Le cadavre est protégé en ce qu’il représente l’enveloppe du vivant. Sans compter qu’en droit positif,

le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort, conformément à l’article 16-1-1 al. 1er du Code civil ;

de même que les restes des personnes décédées, y compris les cendres dont le corps a donné lieu à crémation,

doivent être traités avec respect, dignité et décence (al. 2).

Ce texte est considéré comme d’ordre public textuel de direction, avant même que le législateur ne consacre

le régime du cadavre, puisqu’il existait déjà un principe d’ordre public « virtuel » d’impossibilité d’utilisation

irrespectueuse du cadavre.

En effet, la Cour de cassation avait déjà eu l’occasion de développer le principe de dignité, notamment dans

l’arrêt Erignac relatif à la photographie prise du Préfet Erignac mort dans les rues d’Ajaccio, celle-ci ayant été

estimée « attentatoire à la dignité de la personne

humaine » (Cass. Civ 1re, 20 déc. 2000).

À titre d’illustration, l’exposition « Our Body » qui présentait des cadavres dont la substance humaine était

maintenue en état. En vingt ans, 40 millions de visiteurs à l’échelon mondial s’y sont rendus.

Or, pour les juges français, cette exposition de corps humain « plastinés » constituait une atteinte à la dignité

de la personne humaine (Cass. Civ. 1re, 16 sept. 2010), considérant que l’humain survit par-delà la mort.

On peut rappeler qu’au-delà de nos frontières, des députés suisses se sont érigés contre l’organisation

de cette exposition à Genève.

Cette affaire démontre bien que l’ordre public est contingent et local, puisque l’exposition litigieuse est

autorisée dans d’autres pays européens.

     C).  —  L’ABSENCE ET LA DISPARITION   (Personne humaine)

Existe-t-il un entre-deux entre la vie et la mort d’un point de vue juridique ?

La réponse est oui. Il y a bien des états intermédiaires et provisoires, l’absence et la disparition, lesquelles

sont deux institutions du droit des personnes.

D’une part, l’absence est régie par les articles 112 et suivants du Code civil.

L’article 112 du Code civil permet au juge des tutelles de constater qu’il y a présomption d’absence

rédigée en ces termes :

« Lorsqu’une personne a cessé de paraître au lieu de son domicile ou de sa résidence sans que l’on en ait

eu de nouvelles, le juge des tutelles peut, à la demande des parties intéressées ou du ministère public,

constater qu’il y a présomption d’absence. »  

Si un tel constat est effectué, le juge des tutelles pourra désigner un représentant du présumé absent,

lequel peut être un ou plusieurs parents ou alliés, ou, le cas échéant, toutes autres personnes

(C. Civ, art. 113)

Attention :    (Personne humaine)

le présumé absent sera présumé vivant (Civ. 2e, 31 mai 200 5), mais dans l’incapacité de se représenter

lui-même.  

Lorsque la personne présumée absente réapparaît, cette présomption d’absence tombe logiquement.

Par contre, si elle ne réapparaît pas, elle pourra être considérée comme décédée avec l’établissement

d’un constat de décès. Si le cadavre n’est pas retrouvé, on pourra la déclarer absente par un jugement

déclaratif d’absence lorsque 10 ans se sont écoulés depuis le jugement ayant constaté la présomption

d’absence. À défaut de jugement portant présomption d’absence, ce délai se trouve rallongé à 20 ans.

Ce jugement déclaratif d’absence a pour effet de considérer la personne absente comme morte, même

si elle ne l’est pas en réalité.

Si postérieurement à ce jugement la personne réapparaissait, cette dernière se trouverait réinvestie

de la personnalité juridique. Mais dans l’hypothèse elle a un conjoint, qui par conséquent s’est retrouvé

veuf, celui-ci ne se retrouvera pas rétroactivement marié.

D’autre part, la disparition se trouve quant à elle prévue par les articles 88 et suivants du Code civil.

L’article 88 alinéa 1er du Code civil dispose que :

« Peut être judiciairement déclaré, à la requête du procureur de la République ou des parties intéressées,

le décès de tout Français disparu en France ou hors de France, dans des circonstances de nature à mettre

sa vie en danger, lorsque son corps n’a pu être retrouvé. »  

Les administrations intéressées peuvent introduire l’instance en déclaration de décès par l’intermédiaire

du ministère public. Les juges du fond apprécieront souverainement les circonstances de nature à

mettre la vie d’une personne en danger (Civ. 1re, 14 mars 1995).

Il faut savoir que le jugement portant constat de la disparition d’une personne emporte son décès.

Autrement dit, juridiquement, le disparu sera considéré comme mort.

Si le disparu est réellement mort, il va de soi qu’il ne saurait réapparaître, mais si tel n’est pas le cas,

sa réapparition produira les mêmes effets que pour l’absence : la restauration de sa personnalité juridique !

avec toutes ses conséquences successorales et la non-rétroactivité au titre de la situation maritale.

II).  —  TITULARITÉ DES DROITS ET LIBERTÉS ET APTITUDE DE LEUR

EXERCICE    (Personne humaine)

La personne physique est titulaire de droits et libertés (cf. article sur les libertés).

Une personne peut-elle toujours exercer seule ses droits et libertés ?

Cette question renvoie à celle de l’aptitude d’exercice des droits et libertés.

Pour ce qui concerne les droits subjectifs (cf. article sur le droit et les droits), il existe une exigence de capacité

d’exercice, de telle sorte qu’une personne peut être titulaire de droits subjectifs sans pour autant pouvoir

les exercer seule. Tel est le cas des mineurs et majeurs protégés.

Néanmoins, l’incapacité d’exercice de ces droits subjectifs ne s’applique pas à toutes les libertés.

En effet, si l’on prend l’exemple de la liberté de procréation, il serait inimaginable qu’un majeur protégé soit

privé du droit de procréer sans assentiment de son tuteur ou du conseil de famille.

Dans le même ordre d’idée, un mineur ne saurait être privé de sa liberté d’aller et venir ou encore de sa liberté

de penser.

III).  —  ÉTAT DES PERSONNES      (Personne humaine)

Une personne physique s’avère juridiquement déterminée par son « état »

L’état est un instrument d’identification et d’individualisme de la personne physique. Il comprend :

1).  —  le sexe ;

2).  —  le nom ;

3).  —  le prénom ;

4).  —  la filiation ;

5).  —  la situation patrimoniale ;

6).  —  le domicile,

À noter que ces éléments se trouvent considérés comme indisponibles puisque faisant véritablement corps avec

la personne physique.

La volonté individuelle peut-elle influer sur l’état des personnes ?

C’est la grande question du changement de prénom, de sexe ou de n’appartenir à aucun sexe

(le sexe indéterminé).

          1°) Le changement de prénom à l’état civil.   (Personne humaine)

La loi « justice 21 » du 18 novembre 2016 a libéralisé le régime du changement de prénom

qui peut désormais être demandé à un officier d’état civil et plus précisément au Tribunal de grande instance.

Ainsi, la procédure de changement de prénom s’est déjudiciarisée.

Pour ce faire, il faut justifier de la légitimité de la demande (le prénom est-il en lui-même ridicule lorsqu’il

est accolé au nom ? La francisation du prénom est-elle justifiée pour la mise en adéquation au nom après

naturalisation ? La personne souhaite-t-elle changer de sexe suite à une transmutation sexuelle ?).

          2°) le changement de sexe (le transsexualisme) à l’état civil.

Le droit français historique s’avère totalement opposé à sa prise en considération. Progressivement, notre droit

a modifié son point de vue. L’assemblée plénière de la Cour de cassation, dans un arrêt du 11 décembre

1992, a d’abord reconnu la possibilité de changer la mention de sexe à l’état civil dès lors qu’il était établi

le caractère irréversible de changement de sexe et/ou le suivi d’un traitement hormonal.

Ensuite, la loi « justice 21 » du 18 novembre 2016 est allée plus loin en prévoyant la possibilité d’une

modification de la mention du sexe à l’état civil sans condition d’intervention chirurgicale ou de traitement

hormonal dès lors que le demandeur au changement de sexe à l’état civil peut prouver par tous moyens

son changement de sexe « social », par exemple s’il s’avère connu sous le sexe revendiqué par ses proches

(C.Civ, art. 61-5 à 8).

Il va de soi que s’il a obtenu le changement de prénom, cela corroborera son changement de sexe social.

Cette évolution législative a suscité de tumultueux débats. Selon certains, dont des psychiatres,

cette libéralisation pourrait donner lieu à des dérapages au travers d’excès pathologiques, par exemple

des personnes qui se prétendraient transsexuelles alors qu’elles ne le seraient pas.

Ils soulignent alors la nécessité de s’assurer que ces demandes de changement de sexe correspondent

bien à la réalité.

          3°) le sexe indéterminé ou le non-sexe    (Personne humaine)

Une personne se prétend « n’être rien » et entend être reconnue ainsi. Ce n’est pas du transgenre,

mais bien du « non-genre » : le troisième sexe.

Or, le droit est binaire avec d’un côté les hommes et de l’autre les femmes, de sorte que cette question

du troisième sexe pose problème quant à la construction binaire du droit français. En effet, le « rien »

n’entre dans aucune case juridique et la parité suppose qu’il y ait des femmes et des hommes.

Sans compter que naturellement, la personne naît avec un sexe déterminé et la question se pose

de savoir si l’on peut lui permettre de ne pas maintenir le sexe avec lequel elle est née.

Par un arrêt important de la première chambre civile de la Cour de cassation en date du 4 mai 2017,

les juges du droit ont refusé la reconnaissance à l’état civil de l’état biologique de « non-sexe »,

en exposant plusieurs arguments.

D’abord, en rappelant la banalité féminin-masculin qui est nécessaire à toute organisation sociale et juridique.
Ensuite, parce que la reconnaissance par le juge d’une troisième catégorie de sexe aurait des répercussions

profondes sur les règles de droit français, construites justement sur cette binarité, ce qui imposerait

des modifications législatives de coordination rocambolesques.

De plus, l’atteinte au respect de la vie privée du demandeur n’a pas été considérée comme

disproportionnée au regard du but légitime poursuivi.

Enfin, si le demandeur présentait certes une ambiguïté sexuelle, la Cour d’appel avait pu constater

que son apparence physique est masculine, qu’il s’est marié et a adopté un enfant avec son épouse,

de sorte que son apparence et son comportement social se trouvent aux yeux des tiers marqués de masculinité.

On peut ainsi dire que la Cour de cassation a exercé un contrôle de proportionnalité

« européaniste », en appréciant in concreto la situation de la personne.

Il est vrai que cette reconnaissance du changement à l’état civil pour que figure l’inscription

de « non sexe » aurait déstabilisé la vie privée du demandeur, ce qui au final jouerait en sa défaveur.

En effet, on peut légitimement se demander comment aurait-il pu se remarier par exemple, étant donné

que le droit français ne prévoit pas le mariage entre une personne de sexe déterminé et une personne

de troisième sexe.

Sans compter que le demandeur en question avait eu recours à une adoption. Or, en droit français,

la parenté est conçue autour de cette même banalité. Ainsi, est-ce que sa qualité de non-sexe aurait

fait obstacle à son statut d’adoptant ?

Pour conclure sur cette affaire, il est intéressant de s’interroger au raisonnement de la Cour de cassation :

aurait-il été différent si le demandeur était non marié, non adoptant et d’apparence ni masculine,

ni féminine ? Peut-être que cet arrêt est en effet transitoire.

Reste à être attentif aux prochaines affaires soumises aux juges, bien que se posera toujours

l’obstacle de la perturbation du système juridique.

          4°) le changement d’âge à l’état civil.           (Personne humaine)

Cette question en droit français reste à l’heure actuelle une pure fiction, tant une telle demande serait insolite.

Néanmoins, au-delà de nos frontières, un tribunal néerlandais s’est vu confronter à la question en 2018 en

refusant de modifier l’âge légal d’un homme de 69 ans qui avait demandé à la justice de le rajeunir de deux

décennies, prétendant être victime de discriminations et s’appuyant sur la reconnaissance du changement

de sexe des transsexuels à l’état civil.

Selon le demandeur, puisque l’identité s’avère désormais totalement dissociée de la biologie, il n’y a strictement

aucune raison que l’âge soit lié à la naissance.

Pour justifier leur décision de rejet, les juges ont mis en évidence qu’une telle reconnaissance entraînerait

toutes sortes de conséquences juridiques et sociales indésirables, et qu’elle n’était pas permise ni par

la loi ni par la jurisprudence néerlandaise.

IV).  —  Contacter un avocat   (Personne humaine)

Pour votre défense

4 éléments qui englobe le respect de la personne humain

absence et disparition

acte de naissance ça veut dire quoi

aide humaine personne handicapée

ajout d’un prénom à l’état civil

article 11 03 du code civil

article 1110 alinéa 1er du code civil

droits de la personne humaine*

droits de l’homme droits fondamentaux

article 168 code civil

article 2 droits et libertés

droit inhérent à la personne humaine*

droit international pour la personne humain

article 3 cedh dignité humaine                                                         (Personne humaine)

article 51 du code civil

droit fondamentaux liste

droit fondamentaux UE

article 52 du code civil

article 7 charte des droits et libertés de la personne

droit fondamentaux de la personne humaine*

droit fondamentaux de l’homme

article 7 code civil

article 7 du code civil

droit fondamentaux corps humain

droit fondamentaux de la personne

article 8 charte des droits et libertés

article 85 code civil

droit et liberté selon Marx

droit et libertés publiques

article 86 code civil

article 88 alinéa 1 du code civil

atteinte à la personne

atteinte à la personne définition

article 88 code civil

article sur l’absence et la disparition

atteinte à la dignité de la personne humaine*

article 88 du code civil

article 88-1 code civil

droit et liberté d’aller et venir

droit et liberté de l’homme                                                        (Personne humaine)

article 9 charte des droits et libertés

article 9 charte des droits et libertés de la personne

droit administratif dignité de la personne humaine*

droit de la personne humaine* cours

article 90 code civil

article 99 code civil

droit au respect de la personne humaine*

droit de la personne humaine*

article 99 du code civil

article cedh dignité humaine

droit au respect de la dignité

droit au respect de la dignité humaine

article code civil dignité humaine

article dignité humaine

droit à la dignité de la personne humaine*

droit à la personne humaine*

article dignité humaine cedh

droits de l’homme fondamentaux

droits et les libertés

article sur la dignité humaine

droit et liberté de religion

droit et liberté journal

atteinte à la personne humaine*

atteinte aux droits humains fondamentaux

autonomie de la personne humaine*

avantages de l’identification d’une personne physique

avoir sa dignité

belle personne humaine*
   (Personne humaine)

c-12 – charte des droits et libertés de la personne

caractère de l’espèce humaine

caractère spécifiques à l’espèce humaine

caractéristiques de l’espèce humaine

cas pratique exemple corrigé sur l’absence et la disparition

cas pratique sur l’absence et la disparition

CCNE personne humaine* potentielle

cedh dignité humaine

cercle droit et liberté avis

c’est la mort dans l’âme

c’est la personne humaine* libre et créatrice

charte des droits et libertés égalité

charte des droits et libertés handicap

c’est quoi la dignité humaine

c’est quoi une personne humaine*

chaire Unesco droit de la personne humaine* et de la démocratie

changement d’adresse revue le bel Age

changement de prénom à l’état civil

changer d’âge sur Tinder

changer de prénom à l’état civil

charte de droits et libertés

charte des droits et libertés article 8

c’est quoi la charte des droits et libertés

c’est quoi la condition humaine

charte des droits et libertés article 9

charte des droits et libertés harcèlement                                            (Personne humaine)

comment changer de prénom à l’état civil

comment changer son prénom à l’état civil

charte des droits et libertés individuelles

charte des droits et libertés international

condition humaine

condition humaine André Malraux

charte des droits et libertés mineur

charte des droits et libertés mondiale

définition de personne humaine*

définition des droits fondamentaux de l’homme

charte des droits et libertés motifs de discrimination

charte des droits et libertés nations unies

définition de la dignité

définition de la dignité de la personne humaine*

charte droits et libertés personne âgée dépendante

citation juridique dignité humaine

citation sur la dignité de la personne humaine*

clap pique dans la condition humaine

définition de la dignité humaine

définition de la personne humaine*

comment les droits de la personne humaine* sont-ils protégés en France

comment redonner le sourire à une personne humaine*

commission nationale des recherches impliquant la personne humaine*

comparaison entre l’absence et la disparition

comparer l’absence et la disparition
(Personne humain

concept de dignité humaine

condition humaine philo

conseil d’état dignité de la personne humaine*

cours de droits et libertés fondamentaux

critères d’identification d’une personne physique

date de naissance

date naissance être humain

de droits humains fondamentaux

de la personne humaine* Edith Stein

def dignité humaine

définition de dignité

définition de dignité humaine

dignité de la personne humaine* en français

dignité de la personne humaine* juridique

définition dignité

définition dignité de la personne humaine*

dignité de la personne humaine* droit

dignité de la personne humaine* droit administratif

définition dignité humaine

définition dignité humaine cedh

dignité de la personne humaine* constitutionnelle

dignité de la personne humaine* définition juridique

définition dignité humaine droit
(Personne humain

définition dignité oms

dignité de la personne humaine* d’H

dignité de la personne humaine* définition

définition droit de la personne humaine*

définition du concept de dignité humaine

dignité de la personne humaine* composante de l’ordre public dissertation

dignité de la personne humaine* conseil constitutionnel

définition du mot dignité

définition du respect de la dignité humaine

dignité de la personne humaine* cedh

dignité de la personne humaine* citation juridique

définition d’un être humain

définition être humain philosophie

dignité de la personne humaine* cadavre

dignité de la personne humaine* catholique

définition juridique de la dignité humaine

définition personne humaine*

dignité de la personne

dignité de la personne humaine*

définition recherche impliquant la personne humaine*

définition respect de la dignité humaine

dignité citation

dignité citations

des droits fondamentaux humains

des droits fondamentaux signification dignité

dignité cedh
(Personne humain

différence entre l’absence et la disparition

différence être humain et personne* juridique

dignité de la personne humaine* liberté fondamentale

dignité de la personne humaine* objective

droits et libertés informatiques

droits et libertés intangibles

dignité de la personne humaine* ordre public

dignité de la personne humaine* préambule

droits et libertés humaine

droits et libertés individuelles

dignité de la personne humaine* texte

dignité de la personne humaine* valeur

droits et libertés garantis

droits et libertés garantis par la constitution

dignité définition

dignité définition juridique

droits et libertés fondamentaux en France

droits et libertés fondamentaux liste

dignité définition oms

dignité définition philosophique

droits et libertés fondamentaux citation

droits et libertés fondamentaux définition

dignité du patient

dignité humaine

droits et libertés fondamentaux

droits et libertés fondamentaux actualité

dignité humaine article 3 cedh
(Personne humain

dignité humaine cedh

droits et libertés en espada

droits et libertés en France

dignité humaine citation

dignité humaine composante de l’ordre public

droits et libertés d’expression

droits et libertés du citoyen

dignité humaine constitution

dignité humaine convention européenne des droits de l’homme

droits et libertés des personnes âgées

droits et libertés des personnes handicapées

dignité humaine définition

dignité humaine en droit

droits et libertés définition

droits et libertés des minorités

dignité humaine et ordre public

dignité humaine jurisprudence

droits et libertés de la personne âgée dépendante

droits et libertés de l’individu sur son propre corps

dignité humaine ordre public

dignité humaine valeur constitutionnelle

droits et libertés de la personne

droits et libertés de la personne accueillie

dignité inhérente à la personne humaine*

dignité juridique

droits et libertés controversés
(Personne humain

droits et libertés covid

dignité objective et subjective

dignité personne humaine*

droits et libertés constitutionnellement garantis

droits et libertés constitutionnels

dignité valeur constitutionnelle

dignité valeur infirmière

dire d’une personne qu’elle est humaine

distinction entre personne humaine* et personne juridique

droits et libertés charte

droits et libertés citation

indes recherche n’impliquant pas la personne humaine*

inhérent à

droits et libertés invocables en cpc

droits et libertés jurisprudence

identification personne physique contrat

identité juridique de la personne humaine*

droits et libertés manifestation

droits et libertés principe

identification personne physique

identification personne physique banque

droits et libertés que la constitution garantit

droits et libertés travail

identification juridique de la personne physique

identification personne morale

droits fondamentaux de la personne
(Personne humain

droits fondamentaux de la personne humaine*

identification des personnes physiques et morales

identification d’une personne physique

droits fondamentaux de l’être humain

droits fondamentaux de l’homme

identification de la personne physique

identification de la personne physique droit

droits fondamentaux de l’homme définition

droits fondamentaux de l’homme et du citoyen

fondement de la dignité humaine

formation intégrale de la personne humaine*

droits fondamentaux des êtres humains

droits fondamentaux et droits de l’homme

être un homme définition

être une personne humaine*

droits fondamentaux être humain

droits fondamentaux France

être humain personne humaine*

être personne humaine*

droits fondamentaux humains

droits fondamentaux liste

être humain en philosophie

être humain et personne humaine*

droits humains et libertés fondamentales

droits humains et libertés publiques
(Personne humain

être humain définition mot

être humain définition scientifique

droits humains fondamentaux

droits humains fondamentaux définition

être humain définition juridique

être humain définition médicale

droits inhérents à la personne humaine*

droits inhérents à la personne humaine* d

égalité des droits et libertés fondamentales

élément identification personne physique

embryon considéré comme un être humain

embryon personne humaine* potentielle

en quoi le respect de la dignité de la personne humaine* justifie la civilité

état civil changement de prénom

être humain définition en français

être humain définition français

état civil changer de prénom

état de droit et libertés individuelles

être humain définition géographique

état droits et libertés

être humain définition

être humain définition biologie

inhérent à la personne

avocat pénaliste paris

inhérent à la personne humaine*

inhérent delà dignité

la dignité de la personne humaine*

inhérent vice
(Personne humain

intégrité de la personne humaine* définition

introduction sur l’absence et la disparition

je suis une personne humaine*

juge des droits et libertés

jurisprudence sur l’absence et la disparition

la condition humaine

la condition humaine avis

personne condition humaine

personne corps humain

la condition humaine c’est quoi

la différence entre l’absence et la disparition

personne dignité humaine

personne espèce humaine

la dignité de la personne humaine* dissertation droit

la dignité de la personne humaine* en droit

personne humaine* identité juridique

personne humaine* juridique

la dignité de la personne humaine* en droit civil

la dignité de la personne humaine* en droit civil dissertation

personne humaine* et intégration sociale

personne humaine* et personne juridique

la dignité définition

la dignité d’une personne

personne humaine* et être humain

personne humaine* et être humain

la dignité en philosophie
(Personne humain

la dignité et la valeur de la personne humaine*

personne humaine* définition juridique

personne humaine* en droit

la dignité humaine

la dignité humaine définition

personne humaine* citation

personne humaine* définition

la dignité humaine droit

la dignité humaine en droit

personne humaine*

personne humaine* caractère

la dignité humaine philosophie

la disparition et l’absence en droit
(Personne humain

personne et condition humaine

avocat pénaliste paris

personne être humain*

la liberté d’information peut-elle justifier une atteinte à la dignité de la personne humaine*

la mort 8 rima

personne de petite taille humaine

la mort avant le déshonneur

la mort biologique

personne humaine* potentielle

personne humaine* psychologie

la mort c’est la vie

la mort c’est quoi

personne valeur humaine

la mort en direct

la mort être humain

personne très humaine

la mort fait partie de la vie

la mort fait peur

personne physique humaine

la mort imminente

la mort intime

personne physique et personne humaine*

la mort n’arrête pas l’amour

la mort ne prévient pas

personne philosophie

la mort n’est pas une fin

la mort n’est qu’un passage

personne philo
(Personne humain

la mort n’est rien

la mort n’oublie personne

personne pas humaine

la notion de dignité humaine

la notion de personne humaine*

personne non humaine définition

la personnalité juridique des personnes physiques

la personne humaine*

personne non humaine

la personne humaine* au XIIIe siècle

la personne humaine* def

personne juridique être humain

la personne humaine* définition
(Personne humain

la personne humaine* en philosophie

personne juridique et personne humaine*

la personne humaine* entre autonomie et vulnérabilité

la personne humaine* est la plus précieuse des richesses

personne juridique et humaine

la personne humaine* est sacrée

la personne humaine* et sa dignité

personne juridique définition

la personne humaine* juridique

la personne humaine* la définition

personne juridique

la personne humaine* philo

la personne humaine* philosophie

personne humaine* travail
(Personne humain

la personne humaine* selon Kant

la personne humaine* sujet de droit

personne humaine* synonyme

la personne humaine* translation

la personne non humaine

personne humaine* qui

la personne philosophie

la vue d’une personne humaine* qui souffre

personne humaine* philo

principe de dignité

l’absence et la disparition

l’absence et la disparition en droit

qualité d’une personne humaine*

qualités de l’être humain
(Personne humain*

l’absence et la disparition en droit civil

l’absence et la disparition en droit des personnes

protection des droits humains fondamentaux

qualité d’un être humain

le bel Age changement d’adresse

le concept de dignité de la personne humaine*

protection des droits fondamentaux de l’homme

le concept de personne humaine* en droit public

le droit à la vie est inhérent à la personne humaine*

protection des droits et libertés par le juge administratif

le droit à l’autodétermination de la personne humaine*

le droit au respect de la dignité

principe du respect de la dignité de la personne humaine*

le droit de la personne humaine*

le principe de dignité de la personne humaine*

protection de la dignité humaine définition

le principe de dignité humaine

le principe de la dignité humaine

principe de dignité humaine cedh

le principe de respect de la dignité de la personne humaine*

le respect de la dignité

principe de la dignité humaine

le respect de la dignité de la personne humaine*

le respect de la dignité humaine définition

principe de dignité de la personne humaine*

principe de dignité humaine

le respect de la personne humaine*
(Personne humain*

le respect des droits de la personne humaine* en France

portion pâtes personne humaine*

le respect des personnes âgées

l’embryon est-il un être vivant

l’embryon est-il une personne

primauté de la personne humaine*

l’embryon est-il un être humain

l’embryon est-il une personne

primauté de la personne humaine*

l’embryon est-il une personne humaine*

l’embryon une personne humaine* en devenir

les 4 droits fondamentaux de l’homme

les atteintes à la personne humaine*

liste des droits fondamentaux en France

les droits de la personne humaine*

les droits et libertés à l’épreuve de la covid

liste des droits humains fondamentaux

les droits et libertés économiques

les droits fondamentaux de la personne

liste des droits fondamentaux de l’homme

liste des droits fondamentaux des citoyens dans une démocratie

les droits fondamentaux de la personne humaine*

les droits humains fondamentaux

liste des droits fondamentaux

liste des droits fondamentaux de la femme

les droits inhérents à la personne humaine*
(Personne humain

les droits liés à la dignité de la personne humaine*

l’être humain définition

l’être humain définition philosophique

leurs droits humains fondamentaux

l’identification des personnes physiques

l’identification des personnes physiques et morales

liste des droits de l’homme

liste des droits et libertés fondamentaux

loi recherche impliquant la personne humaine*

listes des droits de l’homme

listes des droits fondamentaux

loi jarde 2012

loi recherche impliquant la personne humaine*

l’opposabilité des droits et libertés

Morte fontaine

naissance ça veut dire quoi

naissance être humain

nature humaine d’une personne*

n’être personne

nos droits et libertés

notion de dignité humaine

notion de droits et libertés

ordre public et dignité de la personne humaine*

ordre public et dignité de la personne humaine*

notion de personne humaine*

notion personne humaine*
(Personne humain

numéro d’identification fiscale personne physique

numéro unique d’identification personne physique

ordre public dignité humaine

ordre public dignité humaine

personnalité juridique de la personne morale

personnalité juridique des personnes physiques

ordre public et dignité humaine

origine des droits et libertés

pays de naissance ça veut dire quoi

personnage condition humaine

personnalité juridique du fœtus humain

personnalité juridique et être humain

qualités d’un être humain

quantité pâtes personne humaine*

que personne humaine*

quel article du code civil consacre la dignité de la personne humaine* dès le commencement de sa vie

quel sont les droits fondamentaux de l’homme

quelle différence faites-vous entre l’absence et la disparition

recherche n’impliquant pas la personne humaine*

quelle est la différence entre l’absence et la disparition

quels sont les droit fondamentaux de l’homme

recherche impliquant la personne humaine* définition

quels sont les droits fondamentaux

quels sont les droits fondamentaux de la personne humaine*

recherche impliquant la personne humaine* catégorie 3

quels sont les droits fondamentaux de l’homme
(Personne humain

quels sont les droits fondamentaux de l’homme affirmés en 1789

recherche impliquant la personne humaine*

quels sont les principes fondamentaux des droits de l’homme

quels sont nos droits et nos libertés

qu’est-ce que la condition humaine

qu’est-ce que la dignité de la personne humaine*

recherche biomédicale et respect de la personne humaine*

qu’est-ce que l’espèce humaine

qu’est-ce qu’une personne humaine*

recherche biomédicale et recherche impliquant la personne humaine*

qu’est-ce que la dignité humaine

qu’est-ce qu’un être humain

recherche n’impliquant pas la personne humaine* définition

recherche non interventionnelle catégorie 3

respect de la personne humaine*

respect de la personne humaine* définition

recherche personne humaine*

respect de la dignité humaine cedh

respect de la personne

recherches impliquant la personne humaine*

respect de la dignité humaine cedh

respect de la personne

recherches sur la personne humaine*

régime juridique des droits et libertés fondamentaux

respect de la dignité de la personne humaine*

respect de la dignité du patient
(Personne humain

travail et dignité humaine

respect de la dignité humaine cedh

respect de la personne

un des droits fondamentaux

respect des ainés

respect des droits fondamentaux de la personne humaine*

valeur humaine fondamentale

respect des personnes âgées

respect dignité patient

valeur juridique dignité

respecter le syndrome de glissement chez la personne âgée

respecter les personnes âgées

revue le bel Age changement d’adresse

sujet la dignité de la personne humaine*

tierce personne aide humaine

traite d’être humain définition

type de valeur humaine

un des droits humains fondamentaux

valeur humaine exemple

un embryon est-il un être humain

un embryon est-il une personne

valeur humaine

un être humain

un être humain définition

valeur dignité humaine

valeur et dignité humaine
(Personne humain

un être humain définition philosophique

un peu de dignité

une dignité

valeur de la personne humaine*

valeur dignité

une personne humaine*

une personne humaine* définition

valeur de la dignité

valeur de la dignité humaine

une personne humaine* potentielle

une personne juridique

valeur constitutionnelle de la dignité humaine

à cause de cela,
(Personne humain

à cause de,

ainsi,

à nouveau,

à partir de là,

Ainsi,

Alors que,

Alors,

Après cela,

Après que,

Aussi,

bien que,

car,

Cependant,

c’est ainsi que,

c’est pour cela que,

par ailleurs,

c’est pourquoi,

Considérons,

Contraste,

D’autant plus,

d’après,

de ce fait,

de façon,

manière que,

De la même manière,
(Personne humain

De même,

enfin,

de nouveau

de plus,

en dernier lieu,

De plus,

de sorte que,

deuxièmement,

Donc,

en ce qui concerne,

En conclusion,

par ailleurs,

En conséquence,

En dernier lieu,

dommage encore,

En fait,

puis,

En outre,

finalement,

en particulier,

En premier lieu,

finalement,

En revanche,

En somme,

encore une fois,

Enfin,

ensuite,

étant donné que,

Finalement,

grâce à,

il est question de,

de même,

Il s’agit de,

il y a aussi,

Mais,
(Personne humain

Malgré cela,

Malgré tout,

Néanmoins,

Outre cela,

Par ailleurs ,

Par conséquent,

et aussi,

Par contre,

par exemple,

évidemment,

Par la suite,

par rapport à,

parce que,

plus précisément,

plus tard,

Pour commencer,
(Personne humain

Pour conclure,

Pourtant,

Premièrement,

Prenons le cas de,

Puis,

puisque,

Qui plus est,

Selon,

Suivant,

Tandis que,

touchant à,

Tout d’abord,

Toutefois,

troisièmement

et ensuite,

Une fois de plus,

et puis,

et aussi,

à cause de cela,
(Personne humain

à cause de,

ainsi,

à nouveau,

à partir de là,

Ainsi,

Alors que,

Alors,

Après cela,

Après que,

Aussi,

bien que,

car,

Cependant,

c’est ainsi que,

c’est pour cela que,

par ailleurs,

c’est pourquoi,

Considérons,

Contraste,

D’autant plus,

d’après,

de ce fait,

de façon,

manière que,

De la même manière,
(Personne humain

De même,

enfin,

de nouveau

de plus,

en dernier lieu,

De plus,

de sorte que,

deuxièmement,

Donc,

en ce qui concerne,

En conclusion,

par ailleurs,

En conséquence,

En dernier lieu,

dommage encore,

En fait,

puis,

En outre,

finalement,

en particulier,
(Personne humain

En premier lieu,

finalement,

En revanche,

En somme,

encore une fois,

Enfin,

ensuite,

étant donné que,

Finalement,

grâce à,

il est question de,

de même,

Il s’agit de,

il y a aussi,

Mais,

Malgré cela,

Malgré tout,

Néanmoins,

Outre cela,

Par ailleurs ,

Par conséquent,

et aussi,

Par contre,

par exemple,

évidemment,

Par la suite,

par rapport à,

parce que,

plus précisément,

plus tard,

Pour commencer,
(Personne humain

Pour conclure,

Pourtant,

Premièrement,

Prenons le cas de,

Puis,

puisque,

Qui plus est,

Selon,

Suivant,

Tandis que,

touchant à,

Tout d’abord,

Toutefois,
(Personne humain)

troisièmement

et ensuite,

Une fois de plus,

et puis,

et aussi,

à cause de cela,

à cause de,

ainsi,

à nouveau,

à partir de là,

Ainsi,

Alors que,

Alors,

Après cela,

Après que,

Aussi,

bien que,

car,

Cependant,
(Personne humain

c’est ainsi que,

c’est pour cela que,

par ailleurs,

c’est pourquoi,

Considérons,

Contraste,

D’autant plus,

d’après,

de ce fait,

de façon,

manière que,

De la même manière,
(Personne humain)

De même,

enfin,

de nouveau

de plus,

en dernier lieu,

De plus,

de sorte que,

deuxièmement,

Donc,

en ce qui concerne,

En conclusion,

par ailleurs,

En conséquence,

En dernier lieu,

dommage encore,

En fait,

puis,

En outre,

finalement,

en particulier,
(Personne humain

En premier lieu,

finalement,

En revanche,

En somme,

encore une fois,

Enfin,

ensuite,

étant donné que,

Finalement,

grâce à,

il est question de,

de même,

Il s’agit de,

il y a aussi,

Mais,
(Personne humain

Malgré cela,

Malgré tout,

Néanmoins,

Outre cela,

Par ailleurs ,

Par conséquent,

et aussi,

Par contre,

par exemple,

évidemment,

Par la suite,

par rapport à,

parce que,

plus précisément,

plus tard,

Pour commencer,

Pour conclure,

Pourtant,

Premièrement,

Prenons le cas de,

Puis,

puisque,

Qui plus est,

Selon,

Suivant,

Tandis que,

touchant à,

Tout d’abord,

Toutefois,
(Personne humain

troisièmement

et ensuite,

Une fois de plus,

et puis,

et aussi,

à cause de cela,

à cause de,

ainsi,

à nouveau,

à partir de là,

Ainsi,

Alors que,

Alors,

Après cela,

Après que,

Aussi,

bien que,

car,

Cependant,
(Personne humain)

c’est ainsi que,

c’est pour cela que,

par ailleurs,

c’est pourquoi,

Considérons,

Contraste,

D’autant plus,

d’après,

de ce fait,

valeur de dignité

du cabinet Aci assurera efficacement votre défense.

Il vous appartient de prendre l’initiative en l’appelant au téléphone ou bien en envoyant un mail.

Quelle que soit votre situation : auteur, co-auteur, complice, receleur ou victime d’infractions,

nos avocats vous accompagnent et assurent votre défense durant la phase d’enquête (garde à vue) ;

d’instruction (juge d’instruction, chambre de l’instruction) ; devant la chambre de jugement et enfin,

pendant la phase judiciaire (après le procès, auprès de l’administration pénitentiaire par exemple).

V).  —  Les domaines d’intervention du cabinet Aci

(Personne humaine)

Cabinet d’avocats pénalistes parisiens 

D’abord, Adresse : 55, rue de Turbigo

75003 PARIS

Puis, Tél : 01.42.71.51.05

Ensuite, Fax : 01.42.71.66.80

Engagement, E-mail : contact@cabinetaci.com

Enfin, Catégories

Premièrement, LE CABINET

En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste   (Personne humaine)

En somme, Droit pénal  (Personne humaine)

Tout d’abord, pénal général  (Personne humaine)

Après cela, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal  (Personne humaine)

Puis, pénal des affaires

Aussi, Droit pénal fiscal

Malgré tout, Droit pénal de l’urbanisme

De même, Le droit pénal douanier

En outre, Droit pénal de la presse

                 Et ensuite,

pénal des nuisances

Donc, pénal routier infractions

Outre cela, Droit pénal du travail

Malgré tout, Droit pénal de l’environnement

Cependant, pénal de la famille

En outre, Droit pénal des mineurs

Ainsi, Droit pénal de l’informatique

En fait, pénal international

Tandis que, Droit pénal des sociétés

Néanmoins, Le droit pénal de la consommation

Toutefois, Lexique de droit pénal

Alors, Principales infractions en droit pénal

Puis, Procédure pénale

Pourtant, Notions de criminologie

En revanche, DÉFENSE PÉNALE

Aussi, AUTRES DOMAINES

Enfin, CONTACT.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.