9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

Droit pénal ses spécificités

Droit pénal ses spécificités

Droit pénal ses spécificités :

I.).  —  Droit pénal    (Droit pénal ses spécificités)

La langue française définit le droit comme « l’ensemble des règles qui régissent les rapports des membres d’une même société »
(Dictionnaire Larousse).
Le droit français se répartit en plusieurs branches, protégeant chacun des intérêts et de valeurs distinctes.
La distinction la plus notable reste celle séparant le droit privé du droit public. Le droit public regroupe les règles régissant l’organisation et le fonctionnement de l’État français, et ses relations avec les institutions rattachées à l’État, qui demeurent des personnes de droit public, et avec les individus, personnes de droit privé.

Le droit pénal définit les comportements interdits

et prévoit la réponse de l’État en cas de violation de ses règles.
En se référant à ces définitions, il peut paraître difficile de classifier le droit pénal. En effet, d’un côté il concerne
des comportements de personnes privées : n’importe quel citoyen peut commettre une infraction pénale.
De l’autre côté, il prévoit le comportement de l’État face à ces infractions. Certains auteurs soutiennent alors que le droit pénal
relève d’une catégorie mixte, entre le droit privé et le droit public.
Cette première définition du droit pénal étant donnée, il convient d’étudier comment chaque citoyen peut
se retrouver confronté au droit pénal,
en expliquant en premier lieu les particularités du droit pénal (1),
puis la définition d’une infraction pénale (2),
pour enfin rappeler rapidement la procédure pénale (4)

II.)  —  Spécificités du droit pénal

Le droit pénal est la prise en charge par la justice de comportements réprimés par la société, à travers la condamnation
des auteurs d’infractions à différentes peines. Il aspire à maintenir l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens,
et c’est dans cette optique qu’il est répressif, c’est-à-dire qu’il vient punir les infractions.
Un comportement ne peut être sanctionné s’il ne figure dans aucun texte, et une peine ne pourra être infligée que si elle a également
été prévue par un texte. Il s’agit d’un grand principe du droit pénal appelé « principe de légalité ».

C’est pour cette raison que le Code Pénal, recueil de textes juridiques relevant du droit pénal, dresse la liste

des comportements réprimés, appelés infractions, et des peines sanctionnant ces comportements.
Ainsi, tous les comportements pouvant faire l’objet d’une sanction sont inscrits dans le Code Pénal.
Puisqu’il vise à maintenir l’ordre public, le droit pénal n’oppose pas, lors de ses procès,
la victime et l’auteur d’une infraction, mais l’État et l’auteur. Il ne s’agit donc pas d’un procès dans lequel la victime
agit contre l’auteur de l’infraction, mais plutôt grâce auquel la société poursuit l’auteur de l’infraction afin de lui faire
réparer le préjudice qu’il a pu lui causer à travers la personne de la victime.

Par exemple, si une personne commet des violences envers autrui,

le droit pénal considère que les violences représentent
avant tout la violation d’une interdiction légale qui est celle de porter atteinte à autrui.
La violation de cette interdiction légale entraîne donc un préjudice à la société, en ce qu’elle trouble
l’ordre public imposé par les lois pénales. L’auteur des faits devra donc répondre de ses actes devant la société,
et non pas devant la victime. Il lui faudra alors avant tout indemniser la société à travers une amende,
et dans certains cas, effectuer une peine de prison.

Le droit pénal est protecteur donc des valeurs de la société, et se différencie, à ce titre,

d’autres branches du droit, notamment le droit civil.
Tout d’abord, alors que le droit civil oppose deux personnes privées – par exemple deux cocontractants,
ou encore un époux et son épouse lors d’un divorce -, le droit pénal oppose une personne privée à la société,
représentée par le Ministère Public, à travers la personne du Procureur de la République.
Le principe d’un procès civil est la réparation du préjudice causé par le manquement d’une obligation.
Pour cette raison, alors que les sanctions du droit pénal sont majoritairement des amendes et des peines de prison,
les sanctions du droit civil sont toutes autres, et ne seront que de nature privée entre les deux parties.

Contactez un avocat

Pour votre défense :

Cabinet avocat pénaliste paris

cabinet spécialisé en droit pénal
site complet sur le droit pénal et la procédure pénale
choisissez un spécialiste en droit pénal
avocat Paris droit pénal
avocat Paris pénal
l’avocat et la victime
avocat Paris pénaliste
avocat pénal
cabinet avocat pénal paris
avocat pénal à Paris
avocat pénal affaires
cabinet d’avocats droit pénal des affaires Paris
avocat pénaliste à Paris
avocat pénaliste connu
cabinet avocat spécialiste droit pénal Paris
avocat pénaliste Paris
avocat pénaliste Paris connu
cabinet d’avocats pénalistes Paris
avocat spécialisé droit pénal
avocat spécialisé droit pénal Paris
cabinet d’avocats spécialistes Paris
avocat spécialisé pénal Paris
avocat spécialiste droit pénal paris
cabinet d’avocats spécialistes Paris
avocat spécialiste pénal Paris
avocats spécialistes en droit pénal Paris
cabinet avocat pénaliste Paris
avocat pénal Paris

cabinet avocat spécialiste en droit pénal Paris

cabinet d’avocats spécialistes Paris
spécialiste pénal Paris
cabinet au cœur de Paris
cabinet d’avocats spécialisés en droit pénal Paris
spécialiste en droit pénal Paris
cabinet d’avocats spécialisés pénal Paris
spécialisé pénal Paris
cabinet d’avocats spécialistes droit pénal
cabinet d’avocats spécialistes droit pénal Paris
pénaliste Paris
cabinet droit pénal
cabinet droit pénal Paris
spécialiste droit pénal paris
cabinet pénal
1 cabinet pénal Paris
cabinet pénaliste Paris
cabinet spécialiste pénal
pénaliste avocat Paris
spécialisé droit pénal Paris
spécialiste droit pénal paris
spécialiste droit pénal pénaliste
spécialisé droit pénal Paris

du cabinet Aci assurera efficacement votre défense.

Il vous appartient de prendre l’initiative en l’appelant au téléphone ou bien en envoyant un mail.
Quelle que soit votre situation : victime ou auteur de l’infraction,
nos avocats vous accompagnent et assurent votre défense durant la phase d’enquête (garde à vue) ;
d’instruction (juge d’instruction, chambre de l’instruction) ; devant la chambre de jugement et enfin,
pendant la phase judiciaire (après le procès, auprès de l’administration pénitentiaire par exemple).

No Comments

Leave a Comment