9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

Cabinet ACI > Domaines de compétence  > Droit pénal  > Droit pénal spécial  > Provocation de mineur à l’infraction

Provocation de mineur à l’infraction

La provocation de mineur

Provocation de mineur à l’infraction :

Provocation de mineur à l’infraction : ainsi,

Le prévenu doit avoir provoqué directement des mineurs à commettre des actes illicites ou dangereux.
La provocation doit se faire sur des actes précis et non être une simple allusion.
L’invitation doit se faire à l’adresse d’une personne déterminée et non pas d’une foule.
Le seul fait d’avoir provoqué des mineurs suffit, peu importe que les actes illicites ou dangereux aient effectivement lieux.

Premièrement, la provocation de mineur à l’usage illicite de stupéfiant

L’article 227-18 du Code pénal punit le fait de provoquer directement un mineur à faire un usage illicite de stupéfiant.
Répression ordinaire :
5 ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende (article 227-18 du Code pénal).

Deuxièmement, la provocation de mineur au trafic de stupéfiant

L’article 227-18-1 du Code pénal punit le fait de provoquer directement un mineur à transporter détenir offrir ou céder des stupéfiants.
Répression ordinaire :
7 ans d’emprisonnement et 150.000 euros d’amende.

Troisièmement, la provocation de mineur à une consommation habituelle et excessive d’alcool

L’article 227-19 du Code pénal punit le fait de provoquer directement un mineur à la consommation habituelle et excessive de boissons alcooliques. Il s’agit de préserver les mineurs contre l’entraînement à l’ivrognerie dont ils pourraient faire l’objet de la part de leurs aînés.
La provocation doit être faire directement exclusion des messages publicitaire qui ne sont pas adressés à une personne déterminée.
L’agent doit provoquer le mineur à une consommation habituelle d’alcool. Exclusion des incitations occasionnelles.
L’agent doit provoquer le mineur à une consommation excessive d’alcool exclusion des incitations à une consommation modérée ou faible même si habituelle.
Il faut la conscience de mettre en péril la santé du mineur par la provocation à une consommation excessive et habituelle d’alcool.
Répression ordinaire :
2 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende (L’article 227-19)

Enfin, la provocation de mineur à commettre un crime ou un délit

L’article 227-21 du Code pénal punit le fait de provoquer directement un mineur à commettre un crime ou un délit.
Répression ordinaire :
5 ans d’emprisonnement et 150.000 euros d’amende. Article 227-21 du Code pénal.
Répression aggravée :
Les peines sont aggravées lorsque les faits ont été commis à l’égard d’un mineur de moins de 15 ans et lorsque les faits sont commis dans des établissements d’enseignement ou d’éducation ou dans les locaux de l’administration, lors des entrées ou sorties d’élèves :

Les personnes morales :
L’art 227-28-1 du CP prévoit la responsabilité des personnes morales
TENTATIVE  : non
COMPLICITÉ : oui
C’est en cette matière l’art 121-7 du CP qui s’applique par assistance, aide, instruction,provocation..
IMMUNITÉ FAMILIALE : non
EXEMPTION et RÉDUCTION DE PEINE c’est également non

Contactez un avocat

Pour votre défense : 

Avocat provocation  à l’infraction

avocat spécialiste de provocation de mineur à l’infraction

cabinet d’ avocat spécialisé provocation de mineur à l’infraction

provocation de mineur à l’infraction

avocat provocation de mineur à l’infraction

avocat provocation de mineur à commettre un crime ou un délit

Cabinet d’avocat provocation de mineur au trafic de stupéfiant

l’administration de la preuve en matière pénale

le doute en droit pénal

les moyens de preuve en matière pénale

la charge de la preuve en matière pénale

avocat provocation à commettre une infraction

avocat provocation à l’infraction droit pénal

la provocation à l’infraction

avocat provocation policière à l’infraction

avocat provocation de mineur à l’infraction

du cabinet Aci assurera efficacement votre défense.

Il vous appartient de prendre l’initiative en l’appelant au téléphone

bien en envoyant un mail.

Quelle que soit votre situation : victime ou auteur de l’infraction,

nos avocats vous accompagnent et assurent votre défense

durant la phase d’enquête (garde à vue) ; d’instruction (juge d’instruction,

chambre de l’instruction) ; devant la chambre de jugement

et enfin, pendant la phase judiciaire (après le procès,

auprès de l’administration pénitentiaire par exemple).

 

Cabinet d’avocats pénalistes parisiens

Adresse : 55, rue de Turbigo
75003 PARIS
Tél : 01.42.71.51.05
Fax : 01.42.71.66.80
E-mail : contact@cabinetaci.com
Catégories
Premièrement, LE CABINET
En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste  Provocation de mineur à l’infraction
En second lieu, Droit pénal
Tout d’abord, pénal général
Ensuite, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal
Puis, pénal des affaires
Aussi, Droit pénal fiscal
Également, Droit pénal de l’urbanisme
De même, Le droit pénal douanier
Et aussi, Droit pénal de la presse

                 Et ensuite,  

pénal des nuisances
Et plus, pénal routier infractions
Après, Droit pénal du travail
Davantage encore, Droit pénal de l’environnement
Surtout, pénal de la famille
Par ailleurs, Droit pénal des mineurs
Ainsi, Droit pénal de l’informatique
Tout autant, pénal international
Que, Droit pénal des sociétés
En dernier, Le droit pénal de la consommation
Troisièmement, Lexique de droit pénal
Quatrièmement, Principales infractions en droit pénal
Et puis, Procédure pénale
Ensuite, Notions de criminologie
Également, DÉFENSE PÉNALE
Aussi, AUTRES DOMAINES
Enfin, CONTACT