Les victimes

Qu’est ce qu’une victime ?

Qu'est ce qu'une victime ?

Qu’est ce qu’une victime ?
« ….. On entend par victimes de la criminalité des personnes qui, individuellement ou collectivement, ont subi un préjudice,
notamment une atteinte à leur intégrité physique ou mentale,
une souffrance morale,
une perte matérielle,
ou une atteinte grave à leurs droits fondamentaux,
en raison d’actes ou d’omissions qui enfreignent les lois pénales en vigueur dans un État membre, y compris celles qui proscrivent les abus criminels de pouvoir… ».[1]

Au sens étymologique du terme,
le mot victime vient du latin ‘’ victima’ qui signifie sacrifice à Dieu.

La définition de la victime est absente dans le droit français.

      Qu’est ce qu’une victime ?

Le sens actuel du mot « victime » n’apparaît qu’à la fin du XIXe siècle.
Dans les dispositions du droit pénal nous pouvons trouver le mot « autrui »
et dans celles de la procédure pénale « la partie civile » ou « le plaignant ».

D’un point de vue historique, à l’origine du procès pénal il y avait deux parties,

le ministère public
et le prévenu.
La victime était ’’une grande oubliée.’’ Celle-ci ne vit son intervention effective qu’à la fin du XXème siècle
sous l’émergence d’une nouvelle discipline, la victimologie.

L’introduction de la victime sur la scène pénale constitue le produit des initiatives

législatives récentes
tant au niveau européen qu’interne.
Des réformes législatives, entreprises depuis les années 2000,
ont permis de mettre la victime au cœur du procès.
Pour Jean Pradel, la victime est devenue « l’enfant chéri du législateur ».
Le phénomène criminel apparaît sous la forme d’une atteinte portée à l’ordre social
et à l’individu, la victime.

Le plus populaire

To Top