Non classé

CABINET D’AVOCAT SPÉCIALISÉ DROIT PÉNAL PARIS

Cabinet d’avocat spécialisé droit pénal Paris :

Cabinet d’avocat droit pénal Paris  ( Cabinet d’avocat spécialisé

droit pénal Paris)

En premier lieu, quelle est la journée type d’un avocat dans un Cabinet d’avocat spécialisé droit pénal Paris?

On ne peut pas dire que l’avocat pénaliste ait une journée type. Le quotidien de l’avocat est rythmé par des audiences
qui peuvent durer toute une journée, par des interrogatoires de personnes mises en examen, par des rendez-vous avec
ses clients au cabinet pour suivre l’évolution des dossiers mais aussi en cabinet d’instruction devant le juge.

L’avocat doit aussi faire face à de nombreux imprévus, par exemple se déplacer pour assister des clients interpellés
puis placés en garde à vue ou pour des interrogatoires d’une durée de trente minutes au commissariat.

L’emploi du temps de l’avocat doit donc être bien organisé.

De plus, l’avocat peut être amené à effectuer des visites en prison afin de préparer les échéances d’un dossier ou
alors pour préparer la sortie des personnes condamnées notamment via une libération conditionnelle ou aménagée.

Le métier d’avocat pénaliste, en particulier, permet beaucoup d’échanges et de rencontres avec des policiers,
des journalistes ou des magistrats.

Cabinet d’avocat Spécialiste droit pénal Paris

En second lieu, quelle est l’évolution de carrière d’un avocat spécialisé pénal ?  

Tout d’abord, le jeune avocat pénaliste à ses débuts est souvent en déplacement entre la prison, les tribunaux
et les commissariats de garde à vue.

Les avocats sont soit associés soit collaborateurs au sein d’un cabinet d’avocat.

Les collaborateurs sont souvent novices dans le métier et apprennent de l’expérience des avocats expérimentés.
Les associés gèrent la politique du cabinet et ont plus de responsabilité.

Le métier d’avocat est aussi un métier d’échange avec ses confrères sur les dossiers et leur défense.
Il peut consister aussi, dans les cabinets de grande ampleur à un travail de groupe et à une mise en commun

des connaissances spécialisées de chacun.
Quid des comparutions immédiates ?  

 

Pour être avocat pénaliste, il faut une nature particulière. Il faut aussi, être doté d’une grande réactivité face à l’injustice
et d’une passion pour défendre.
Il faut également s’intéresser aux autres et développer un grand esprit de contradiction.

Le jeune avocat pénaliste peut s’entrainer à plaider lors des comparutions immédiates.

Ce sont des cas qui étaient
avant appelés flagrants délits. Ces dossiers sont défendus par l’avocat après déferrement suite à une garde à vue.
A Paris, ces audiences se déroulent au sein de la 23ème chambre du Palais de Justice.
C’est un très bon exercice pour l’avocat débutant qui est « plongé dans le grand bain »

car les dossiers qui lui sont
confiés ne sont connus par lui que très peu de temps avant l’audience. Il doit donc préparer une défense synthétique
et percutante pour convaincre les juges.
Les comparutions immédiates sont une sorte de passage obligé des avocats pénalistes pour apprendre l’art oratoire
et s’entrainer à plaider afin de faire leurs classes.

Le but de la plaidoirie est de rappeler la légitimité de sa demande. La satisfaction de l’avocat est d’avoir répondu
aux attentes de ses clients.

Cabinet d’avocat pénal paris  Cabinet d’avocat spécialisé droit

pénal Paris

Quelle place pour la robe ? (Cabinet d’avocat spécialisé droit

pénal Paris)

La robe est d’abord, comme une armure pendant l’audience. Elle permet ainsi, de se mettre pleinement dans la peau de celui
qui défend, comme un costume au théâtre. La robe permet aussi, d’incarner entièrement le rôle de l’avocat et d’appuyer
les propos tenus par celui-ci en lui donnant d’avantage de stature.

Elle est portée avec un rabat blanc sur le devant. L’épitoge est une bande d’étoffe portée sur l’épaule gauche fixée
à la robe. Elle peut être complétée avec de l’hermine lors de la prestation de serment, des plaidoiries en province
ou devant certaines cours. La tradition parisienne depuis la Révolution est le port de l’épitoge sans hermine.

Comment appréhender le pouvoir du juge pour l’avocat ?

 
Le juge est celui qui va trancher un litige. C’est lui qui a le dernier mot. C’est à l’avocat de le convaincre.
L’avocat doit
accepter de ne pas décider du résultat d’une affaire.

La plaidoirie est un outil redoutable pour faire pencher le juge d’un côté ou d’un autre. Le sentiment d’avoir bien
plaidé conforte l’avocat quant au délibéré du juge.

Cependant, on ne peut cacher que les juges sont des êtres humains et qu’ils sont plus ou moins sensibles à tel
ou tel raisonnement, à la manière de le structurer et d’argumenter. Il est nécessaire à l’avocat d’adapter
sa plaidoirie au juge en face de lui.

Quelle est l’essence du droit ?

La matière juridique est à la fois une matière littéraire, car elle demande une grande capacité rédactionnelle
mais aussi scientifique par certains aspects techniques. Le droit est une matière pluridisciplinaire.
 C’est pour cela que le droit est une matière qui n’intéresse pas qu’un type de personne mais, lorsqu’il touche
à différentes matières comme la santé, la fiscalité, les droits d’auteurs ou la famille, peut concerner tout un chacun.
 La vision poussiéreuse du droit en tant que matière ardue tend à s’estomper,

le conseil juridique étant de plus en plus accessible au grand public sur internet. De plus, les matières qui intéressent le droit

sont de plus en plus nombreuses comme le droit de l’environnement, le droit du numérique ou de la robotique.
 
Ainsi, le droit civil tend de plus en plus à devenir une pratique informatisée et administrative

notamment en matière de divorce, tandis que le droit pénal ne pourrait se défaire pour l’instant, d’un véritable conseil incarné par un avocat.

Des tests ont déjà été réalisés avec des robots juges. Les résultats montrent qu’ils rendraient la justice de manière
plus impartiale que les juges traditionnels. Est-ce un danger pour la profession de magistrat ou bien une avancée juridique ?
 
La mise en place d’un cadre juridique notamment du point de vue de la responsabilité des robots va devenir
de plus en plus cruciale.

Contactez un avocat

Adresse : 55, rue de Turbigo
75003 PARIS
Tél : 01.42.71.51.05
Fax : 01.42.71.66.80
E-mail : contact@cabinetaci.com
Catégories

Le plus populaire

To Top