9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

octobre 2014

Le juge de l'application des peines (JAP)

Le juge de l'application des peines : Le juge de l'application des peines (JAP) Ce magistrat est un juge spécialisé du tribunal de grande instance chargé de suivre les condamnés à l’intérieur et à l’extérieur de la prison. L’article D 49-27 du code de procédure pénale synthétise bien les compétences du JAP : « Le juge de l'application des peines fixe les principales modalités d'exécution des peines privatives de liberté ou de certaines peines restrictives de libertés en orientant et en contrôlant les conditions de leur exécution, conformément aux principes fixés par l'article 707. Il est à cette fin assisté par la commission de l'application des peines, ainsi...

Continue reading

Le rôle du parquet dans la mise en exécution des sentences pénales

Le rôle du parquet dans la mise en exécution des sentences pénales figurent dans le code de procédure pénale. le ministère public                   (Le rôle du parquet dans la mise en exécution) L’article 1 de code de procédure pénale dispose que « l’action publique pour l’application des peines est mise en mouvement par les magistrats ou par les fonctionnaires auxquels elle est confiée par la loi ». De plus, l’article 707-1 du code précité énonce que « le ministère public et les parties poursuivent l’exécution de la sentence chacun en ce qui le concerne ». La compétence du procureur de la république pour la mise en exécution...

Continue reading

Autorités judiciaires exécution des peines

Autorités judiciaires exécution des peines : Autorités judiciaires exécution des peines : un certain nombre d'autorités judiciaires demeurent compétents en matière d'exécution des peines : Le rôle du parquet dans la mise en exécution des sentences pénales figurent dans le code de procédure pénale. Premièrement, Le rôle du parquet dans la mise en exécution des sentences pénales L’article 1 de code de procédure pénale dispose que « l’action publique pour l’application des peines s'avère mise en mouvement par les magistrats ou par les fonctionnaires auxquels elle est confiée par la loi ». De plus, l’article 707-1 du code précité énonce que « le ministère public et les...

Continue reading

Viol, agressions et atteintes sexuelles d'un mineur

Viol, agressions et atteintes sexuelles d'un mineur : L'enfant peut être victime de viol, agressions et atteintes sexuelles.Le viol (inceste)- L’article 222-23 du code pénal définit le viol comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature que ce soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise ». l’élément matériel  L’acte matériel consiste en un rapport physiologique normal, ou coït buccal ou bien un acte de sodomie. Il peut aussi, s’agir de l’introduction d’un objet dans le vagin.   Donc, l’acte de pénétration doit se caractériser par l’emploi ou bien de la violence, ou contrainte, et menace ou surprise, révélatrices de l’absence de...

Continue reading

Le viol entre conjoints, concubins, partenaires

Le viol entre conjoints, concubins, partenaires

Le viol entre conjoints, concubins, partenaires : L’article 222-23 du code pénal définit tout d'abord, le viol comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature que ce soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise ». Le viol entre conjoints, concubins, partenaires L’élément matériel du viol entre conjoints, concubins, partenaires L’acte matériel consiste en un rapport physiologique normal, un coït buccal ou un acte de sodomie. Il peut aussi s’agir de l’introduction d’un objet dans le vagin. L’acte de pénétration doit se caractériser tout d'abord, par l’emploi de la violence, ou bien contrainte, voire menace ou aussi surprise, révélatrices...

Continue reading

Les peines planchers (seuils de peine) et leurs dérogations

I. Les peines planchersLES MAJEURSLES MINEURSLES CRIMES- Peine de 5 ans, si le crime est puni de 15 ans de réclusion - Peine de 7 ans si le crime est puni de 20 ans de réclusion - Peine de 10 ans, si le crime est puni de 30 ans de réclusion - Peine de 15 ans si la réclusion criminelle à perpétuité est encourueLes mineurs de 13 – 16 ansL’excuse de minorité (diminution de la peine de moitié automatiquement) s’applique aux peines minimalesLes mineurs de 16 - 18 ansLe principe de la réduction de peine reste le principe.Exceptions : circonstances de l’espèce, personnalité...

Continue reading

L'étendue de la présomption d'innocence

L'étendue de la présomption d'innocence se manifeste tout au long de la procédure pénale et pour tous les citoyens. Les juridictions d’instruction n’ont pas pour mission de constater des culpabilités mais de rechercher si des charges suffisantes justifient la comparution des inculpés devant une juridiction de jugement. L’article 9-1 du Code Civil : protection de la présomption d’innocence Chacun a droit au respect de la présomption d'innocence. « Lorsqu'une personne est, avant toute condamnation, présentée publiquement comme étant coupable de faits faisant l'objet d'une enquête ou d'une instruction judiciaire, le juge peut, même en référé, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles...

Continue reading

Les peines planchers

Les peines planchers. Actuellement supprimées ( Toubira 2014) En droit pénal, le juge avait à sa disposition, dans les textes, que la mention de la peine maximum qu’il peut infliger à un délinquant, pour telle ou telle infraction. Le vol est puni, par exemple, de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende (article 311-3 du code pénal). C’est le maximum que peut encourir une personne qui a commis un vol. Il est de la fonction même du juge de déterminer la peine applicable, dans la limite de ce maximum. Il prendra alors en considération les circonstances de commission de l’infraction, mais aussi la personnalité du délinquant. C’est le...

Continue reading

La sanction des règles relatives au mariage

Le non-respect des règles relatives au mariage est sanctionné, soit par des sanctions préalables au mariage qui prennent la forme d’oppositions, soit par la nullité qui intervient postérieurement à la célébration du mariage. § 1 Les sanctions préalables au mariage Il existe des empêchements à mariage, qui peuvent être invoqués par certaines personnes qui font alors opposition au mariage. A. Les cas d’empêchements - mariage antérieur non dissous : une deuxième union ne peut être célébrée avant la dissolution de la première par divorce, décès ou jugement déclaratif d’absence (article 147 du Code civil). Le nouveau mariage serait entaché...

Continue reading

La célébration du mariage

Le mariage est un acte solennel qui nécessite l’accomplissement d’un certain nombre de formalités préalables ou concomitantes à la célébration du mariage. Elles permettent à l’officier d’état civil de vérifier si les conditions de fond du mariage sont remplies. § 1 Conditions préalables à la célébration A. La production de pièces Elle permet de vérifier que les conditions légales du mariage sont bien respectées. Les époux doivent obligatoirement fournir une copie intégrale de leur acte de naissance datant de moins de trois mois (article 70 du Code civil). Il s’agit de vérifier l’identité des futurs époux, si l’un d’eux n’est...

Continue reading