9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

Cabinet ACI > Domaines de compétence  > Droit pénal  > Droit pénal : histoire – branches

Droit pénal : histoire – branches

Droit pénal : histoire – branches
Droit pénal : histoire – branches : C’est lui même une branche du droit qui prévoit les rapports conflictuels individus et société.
La société détermine les comportements antisociaux et fixe à l’avance les peines qui les sanctionnent en cas de désobéissance.
Commençons tout d’abord par examiner  le terme pénal dans l’expression en étude :
«Pénal» est avant tout un terme d’origine latine. Il provient du mot latin poena, qui signifie la peine. De cette manière,

la matière pénale est relative aux comportements qui engendrent, dans notre société, une sanction grave, appelée la peine.

Ces comportements, qui sont soumis à cette peine, sont des infractions, de manière générale.
Par conséquent, le droit pénal correspond à l’étude juridique de l’ensemble des contraventions, délits ou crimes
et aux sanctions que peuvent encourir leurs auteurs.
Pour étudier de manière globale, ce qu’est le droit pénal, il convient d’abord d’étudier l’évolution de la notion pénale dans l’Histoire (I),
puis ses différentes branches (II).

I.)  —   Histoire du droit pénal

Comme l’avait précisé Jean-Jacques Rousseau dans son œuvre, du Contrat social, il convient que le peuple sauvegarde
le bien-être général par le truchement du législateur. En effet, toute société, dans l’Histoire, ne vit pas sans règles.
Ce sont généralement, dans un premier temps, des normes répressives, car ces normes visent à assurer un certain ordre social,
pour protéger la société. Ces règles varient fortement et donnent lieu à des réponses différentes d’une époque historique à une autre.

Malgré tout, leur évolution dans toute société humaine, trahit certaines tendances plus ou moins proches.

Si on regarde d’avantage cette étude du droit pénal, on constate que, dans plusieurs civilisations, différentes des unes des autres,
à l’origine, existait un système juridique, dominé par le système de la vengeance privée, avant que, progressivement,
se voit s’installer une justice publique. Les autorités politiques, qui se sont peu à peu installés, ont pris en main,
la répression des crimes et des délits, qui, avant cela, était assurée par des particuliers. Ainsi, quel que soit lieu ou l’époque,
l’encadrement de la violence et sa répression, se font au nom de l’intérêt commun.

D’autres choses peuvent néanmoins justifier la prise en main de cette violence,

il peut y avoir des facteurs moraux, philosophiques, ou religieux. Le champ d’étude du droit pénal est alors immense.

Il s’agit ici d’une étude limitée au droit pénal français, mais les origines de ce droit pénal, sont également antérieures,
et plongent ses racines dans le droit romain, origine des droits occidentaux contemporains.

Cependant, le droit pénal français, dans ses aspects procéduraux, trouve également son origine dans un autre droit,
qui est le droit canonique, présent dès la fin de l’Antiquité mais qui se développe surtout pendant la période médiévale.
Le droit canonique est le droit de l’Église chrétienne. Au même titre que le droit romain, son influence se répand
dans toute l’Europe occidentale.

Il y a aussi les anciens droits germaniques, qui se développent au cours de la période du Haut Moyen-Age.

Son influence est déterminante, notamment sur les notions de peines et de réparations.

En revanche, à partir de la période féodale, la France modèle certaines règles sur les institutions juridictionnelles,
à partir du XVIème, siècle, qui correspond à la période des temps modernes. C’est à partir de cette période
où la monarchie capétienne a achevé son système et mis en place un système administratif.

Par conséquent, l’étude pénale se fonde sur les différentes branches du droit pénal (II), notamment ses règles
de fond et ses règles de forme.

II.)  —  Les différentes branches du droit pénal

Il faut s’entendre sur l’expression droit pénal. Pour illustrer ces différentes branches du droit pénal,
il faut s’attarder sur les propos d’un Humaniste allemand du XIXème siècle, Theodor Mommsen, auteur d’un livre pénal.
Il explique que «le droit pénal sans la procédure pénale, est comme un manche de couteau sans lame
et la procédure pénale sans le droit pénal est comme une lame de couteau sans manche».

Les auteurs de doctrine, parlent également de droit criminel, qui est un synonyme du droit pénal.

Cela représente l’ensemble des matières juridiques qui relèvent du droit pénal. Le terme criminel est ainsi entendu
dans un sens large. L’objet de ce droit est bien l’infraction, pas seulement le crime.

L’ensemble des matières du droit pénal a bien pour objet l’infraction. Les différentes branches du droit pénal
entretiennent un rapport spécifique avec cet objet commun.
L’infraction peut être défini comme un fait contraire à l’ordre social, prévu et réprimé par la loi, dans son sens large.
À partir du cet objet, il faut distinguer trois grandes branches du droit criminel :

  • le droit pénal général
  • le droit pénal spécial
  • la procédure pénale

Les deux premiers sont des droits de fond, alors que la procédure pénale pose des règles de forme.
 

       A.)  —  le droit pénal général

Le droit pénal général est la première matière pour étudier le droit pénal. Ce droit a pour objet de fixer les règles
générales, mais il s’agit aussi, d’une branche qui détermine quel que soit sa nature, la structure de l’infraction,
qui repose sur l’assemblage de deux éléments : l’élément matériel et l’élément moral.
C’est ce droit également qui détermine les règles relatives à l’interprétation et à l’application de la loi pénale
dans le temps ou dans l’espace.

C’est ce même droit ci, qui détermine les règles, déterminant la responsabilité pénale. Aussi, est étudié le principe
de la légalité des délits et des peines, mais ce principe ne concerne pas uniquement le droit pénal général,
le droit pénal spécial se fonde aussi sur ce principe.

Ces règles se trouvent dans l’ensemble, au livre premier du Code pénal.

Il contient notamment la classification tripartite des infractions. Ce principe est fondateur et essentiel
en matière pénale, car chaque infraction, quelle qu’elle soit, appartient à l’une de ces catégories.
L’article 111-1 du Code pénal, premier article du code, prévoit que les infractions sont classées s
uivant leur gravité en crime, délit et contravention, où le crime, est la catégorie la plus grave.

Les Crimes sont les infractions punies de peine criminelle, qui sont prévues dans les différents

articles qualifiant une incrimination, selon l’article 131-1 du Code pénal. Il s’agit de la réclusion criminelle
en droit commun ou de la détention criminelle s’il s’agit d’une infraction politique)
Elle peut être à perpétuité ou à temps précis, dont le degré est prévu par la loi, de 30 ans, 20 ans, ou 15 ans.
Si l’infraction est punie d’une de ces peines, on apprend d’emblée qu’on est en présence d’un crime.
En conséquence, la nature de la peine permet de déterminer s’il s’agit d’un crime.

Pour les délits, les infractions assorties de peines correctionnelles, selon l’article 381 alinéa 2 du Code de procédure pénale,

les délits sont les infractions que la loi punit d’une peine d’emprisonnement ou d’une peine d’amende supérieure
u égale 3 750 €. L’article 131-3 du Code pénal précise que les peines correctionnelles principales sont l’emprisonnement
jusqu’à 10 ans, et l’amende. D’autres peines qui peuvent se greffer aux deux premières. Enfin, l’article 131-4 du Code pénal,
clarifie l’échelle des peines d’emprisonnement. Il s’agit d’une classification de huit degrés, de 2 mois à 10 ans d’emprisonnement.

Enfin, les contraventions s’avèrent punies de peines contraventionnelles.

L’article 131-13 du Code pénal, précise que les contraventions sont des infractions que la loi punit d’une amende

qui n’excède pas 3 000 €.
Au sein de ces contraventions, il y a une classification selon leur gravité, jusqu’à la 5 ème classe,
qui est la plus grave, punie d’une amende de 1 500 €. Ce montant peut monter à 3000 €, en cas de récidive.

       B.)  —  la procédure pénale   (Droit pénal : histoire – branches)

La procédure pénale  regroupe plusieurs catégories de règles Même si les règles principales sont celles de forme,
qui sont relatives à l’organisation et à la compétence des juridictions répressives, également les règles relatives
à la recherche et à la constatation des infractions, les règles relatives à la poursuite des auteurs d’infraction,
qui va mener parfois jusqu’à un jugement.
Le déroulement du procès s’avère alors déterminé par la procédure pénale. Si un jugement pénal se trouve rendu,
alors à nouveau la procédure pénale  détermine les règles relatives à l’autorité du jugement, et aux voies de
recours qui peuvent se voir exercées. La procédure pénale précise aussi, les conditions auxquelles s’exerce l’action civile.

Ces règles sont ponctuellement utiles,

le lien est moins étroit avec l’agissement des auteurs ou des victimes, mais des questions peuvent être soulevées
à ce sujet, notamment sur la prescription de l’action publique ou les conditions de déroulement d’une garde à vue
ou d’une perquisition.
La pratique du droit pénal exige une excellente maîtrise de la procédure pénale de la part de l’avocat,
afin que ce dernier protège au mieux son client. Par ailleurs l’article 66 de la Constitution française précise que
«L’autorité judiciaire [est] gardienne de la liberté individuelle».

       C.)  —  le droit pénal spécial    (Droit pénal : histoire – branches)

Le droit pénal spécial s’étudie généralement après ces deux autres matières. Il faut   bien se garder de penser
que le droit pénal spécial serait un droit pénal dérogatoire. Le terme spécial pour qualifier ce droit pénal
ne signifie en aucun cas qu’il se trouve dérogatoire. Contrairement au droit de la consommation,
qui parait un droit spécial dérogatoire par rapport au droit des obligations, le droit pénal raisonne autrement.
La comparaison la plus proche, serait celle du droit des obligations avec règles des contrats spéciaux,
qui s’articulent avec les règles du droit commun.
Le droit pénal général s’avère le droit pénal qui détermine les règles générales applicables à l’ensemble
des infractions, tandis que le droit pénal spécial est le droit qui vient déterminer les éléments constitutifs
et la répression propre à chaque infraction.

L’objet du droit pénal général est l’infraction dans sa généralité, avec sa structure.    (Droit pénal : histoire – branches)

Ces règles générales doivent ensuite à s’appliquer pour chaque infraction, avec la désignation d’un élément matériel,
d’un élément moral propre et une répression propre.
Ainsi, au sein de ce droit pénal spécial, l’ensemble des infractions peuvent se voir regroupées en des matières
plus précises, par exemple :

          a.)- le droit pénal international  (Droit pénal : histoire – branches)

demeure l’étude d’une part du droit qui fixe les règles permettant d’assurer la répression des infractions
qui comportent un élément d’extranéité. C’est aussi d’autre part l’étude du droit international,
notamment des affaires traités devant la Cour pénale internationale.

        b.) – le droit pénal des affaires  (Droit pénal : histoire – branches)

s’avère le droit des infractions caractéristiques du “monde des affaires”. Certaines fautes du gérant
par exemple, envers sa société ou ses associés, s’avèrent graves au point de se voir soumises à une sanction pénale.

       c.) -le droit pénal routier   (Droit pénal : histoire – branches)

parait le droit des infractions relatives au Code de la route, comme l’excès de vitesse ou la conduite en état d’ivresse.

CONTACTEZ UN AVOCAT   (Droit pénal : histoire – branches)

POUR VOTRE DÉFENSE :

Histoire droit pénal des affaires

avocat droit pénal des affaires

avocat droit pénal des affaires paris

cabinet d’avocat droit pénal                                          d’abord, ( Droit pénal : histoire – branches)

avocat droit pénal hauts de seine

avocat droit pénal paris

cabinet d’avocat droit pénal des affaires

avocat droit pénal de la famille                                puis, (Droit pénal : histoire – branches)

avocat droit pénal de la santé

cabinet d’avocat droit pénal des affaires paris

avocat en droit pénal à paris

avocat de droit pénal

cabinet d’avocat droit pénal international

avocat droit pénal Bobigny

cabinet d’avocat droit pénal international paris

stage cabinet d’avocat droit pénal

classement cabinet d’avocat droit pénal

avocat et droit pénal

stage élève avocat droit pénal

avocat spécialiste droit pénal international

cabinet avocat droit pénal international

avocat droit pénal Nanterre

avocat ou droit pénal

l’avocat en droit pénal

avocat droit pénal pas cher

comment choisir un avocat droit pénal

un avocat en droit pénal

droit pénal
droit pénal des affaires
avocat droit pénal 75
droit pénal spécial
droit pénal général
avocat droit pénal 75
droit pénal international
droit pénal du travail
avocat droit pénal 94
droit pénal financier
droit pénal et sciences criminelles
avocat droit pénal 94
droit pénal fiscal
droit pénal de l’environnement
avocat droit pénal 93
droit pénal avocat
droit pénal routier

avocat droit pénal 92

droit pénal européen
droit pénal comparé
avocat droit pénal paris 3
droit pénal paris
droit pénal et droit civil
avocat droit pénal paris 3eme arrondissement
droit pénal de l’entreprise
droit pénal et procédure pénale
avocat droit pénal international paris
droit pénal des sociétés
droit pénal de la familles
avocat droit pénal ile de France
droit pénal français
droit pénal harcèlement moral travail
avocat droit pénal homicide
droit pénal général et procédure pénale
droit pénal médical
avocat spécialisé droit pénal

droit pénal homicide

droit pénal général et spécial
avocat pénaliste paris droit pénal
droit pénal bancaire
droit pénal international
avocat pénaliste Nanterre droit pénal
droit pénal financier
droit pénal et criminologie
cabinet d”avocat droit pénal
droit pénal vol
droit pénal Nanterre
cabinet pénalistes droit pénal
droit pénal infraction
droit pénal social

avocat paris

droit pénal administratif

avocat Nanterre
droit pénal complicité

avocat pénal Bobigny droit pénal
droit pénal et droit criminel

avocat pénal Creil droit pénal
droit pénal humanitaire

avocat pénal Versailles droit pénal
droit pénal la tentative
droit pénal prescription

avocat spécial droit pénal
droit pénal tentative

avocat spécialisé droit pénal

droit pénal terrorisme
droit pénal travail
spécialiste du droit pénal
droit pénal bancaire et financier
droit pénal et pratique du droit pénal
avocat droit pénal définition
droit pénal et sciences criminelles Paris
droit pénal harcèlement
avocat droit pénal des affaires
droit pénal homicide involontaire
droit pénal immunité familiale
avocat droit pénal des affaires paris
droit pénal international et des affaires
droit pénal la complicité

avocat droit pénal du travail

droit pénal la peine
droit pénal mineur
avocat droit pénal international
droit pénal non-assistance à personne en danger
droit pénal police
avocat droit pénal international paris
droit pénal preuve
droit pénal qualification alternative
avocat droit pénal international paris
droit pénal qualification des faits
droit pénal recel
avocat droit pénal Nanterre
droit pénal récidive

droit pénal science criminelle

avocat droit pénal paris
droit pénal spécial
droit pénal tentative punissable
avocat droit pénal paris 3
droit pénal paris
droit pénal traitement criminologique et psychologie
avocat droit pénal 93
droit pénal usurpation d’identité
droit pénal victime
avocat droit pénal 92
droit pénal voie de fait
droit pénal vol à l’étalage
avocat droit pénal 94

du cabinet Aci assurera efficacement votre défense.
Il vous appartient de prendre l’initiative en l’appelant au téléphone ou bien en envoyant un mail.
Quelle que soit votre situation : victime ou auteur de l’infraction,
nos avocats vous accompagnent et assurent votre défense durant la phase d’enquête (garde à vue) ;
d’instruction (juge d’instruction, chambre de l’instruction) ; devant la chambre de jugement
et enfin, pendant la phase judiciaire (après le procès, auprès de l’administration pénitentiaire par exemple).

Les domaines d’intervention du cabinet Aci  (Droit pénal : histoire – branches)

Cabinet d’avocats pénalistes parisiens

Adresse : 55, rue de Turbigo
75003 PARIS
Tél : 01.42.71.51.05
Fax : 01.42.71.66.80
E-mail : contact@cabinetaci.com
Catégories
Premièrement, LE CABINET
Deuxièmement, SPÉCIALISTE DROIT PÉNAL
En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste   (Droit pénal : histoire – branches)
En second lieu, Droit pénal  (Droit pénal : histoire – branches)
Tout d’abord, pénal général (Droit pénal : histoire – branches)
Ensuite, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal
Puis, pénal des affaires (Droit pénal : histoire – branches)
Aussi, Droit pénal fiscal  (Droit pénal : histoire – branches)
Également, Droit pénal de l’urbanisme  (Droit pénal : histoire – branches)
De même, Le droit pénal douanier (Droit pénal : histoire – branches)
Et aussi, Droit pénal de la presse

                 Et ensuite,    

pénal des nuisances
Et plus, pénal routier infractions
Après, Droit pénal du travail
Davantage encore, Droit pénal de l’environnement
Surtout, pénal de la famille
Par ailleurs, Droit pénal des mineurs
Ainsi, Droit pénal de l’informatique
Tout autant, pénal international
Que, Droit pénal des sociétés
En dernier, Le droit pénal de la consommation
Troisièmement, Lexique de droit pénal
Quatrièmement, Principales infractions en droit pénal
Et puis, Procédure pénale
Ensuite, Notions de criminologie
Également, DÉFENSE PÉNALE
Aussi, AUTRES DOMAINES
Enfin, CONTACT

Aller à la barre d’outils