Non assistance à personne en péril : définition et sanctions

La non assistance à personne en péril est à rapprocher de l’infraction de mise en péril.

L’infraction générale de non assistance à personne en péril  (La non assistance

à personne en péril)

Cette infraction est prévue par l’article 223-6 du code pénal dans son deuxième alinéa. Cette infraction incrimine le fait de ne pas porter volontairement secours à une personne en péril, alors qu’il aurait pu le faire sans risque pour lui ou pour les tiers. Il aurait du lui prêter assistance par son action personnelle ou en provoquant le secours.

Les conditions relatives au péril dans non assistance à personne en péril

  • En premier lieu, il faut que la personne en péril soit vivante
  • En second lieu, le péril auquel est exposé la personne doit être réel.
  • Puis, la vie, la santé ou l’intégrité physique de la personne doivent être en danger.
  • Aussi, le péril peut avoir de nombreuses origines : une maladie, la faute d’un tiers, un accident, un fait extérieur (tempête…), la faute du débiteur…
  • Également, le péril doit être immédiat.

Les conditions concernant l’auteur de l’infraction non assistance à personne en péril

  • D’abord, l’auteur de l’infraction doit avoir connaissance du péril
  • Ensuite, il aurait pu porter secours sans qu’il en résulte un risque pour lui-même ou pour autrui.
  • De plus, il n’a pas porté secours à la victime de façon volontaire.
  • Par ailleurs, on est en présence d’un délit formel, c’est-à-dire que la personne doit faire tout son possible pour aider la victime. Il est indifférent qu’il réussisse à la sauver ou pas. Il faut cependant utilisé les moyens appropriés pour mettre fin au péril.
  • Enfin, il s’agit d’une infraction intentionnelle.

La responsabilité pénale des personnes morales est aussi envisageable.
La tentative et la complicité ne sont pas punissables.

Les sanctions dans la non assistance à personne en péril

Cette infraction est punie de cinq ans de prison et de 75000 euros d’amende. Il peut y avoir le prononcé de peines complémentaires : l’interdiction de droits civiques, civils et de famille.

L’abstention de mesures pour combattre le péril dans non assistance à personne en péril   (La non assistance à personne en péril)

L’article 223-7 du code pénal incrimine le fait de s’abstenir de prendre ou de provoquer les mesures permettant de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes. Ce comportement est punissable si l’auteur de l’infraction aurait pu agir sans risque pour lui ou pour les tiers.
Il peut s’agir d’un incendie, d’une inondation.
Le danger n’a pas besoin d’être réel et imminent. Il doit s’agir d’un sinistre de nature à causer un danger.
La personne qui commet cette infraction encourt deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Contactez un avocat

Adresse : 55, rue de Turbigo
75003 PARIS
Tél : 01.42.71.51.05
Fax : 01.42.71.66.80
E-mail : contact@cabinetaci.com
Catégories
Premièrement, LE CABINET  (La non assistance à personne en péril)
Deuxièmement, SPÉCIALISTE DROIT PÉNAL   (La non assistance à personne en péril)
En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste  (La non assistance à personne en péril)
En second lieu, Droit pénal  (La non assistance à personne en péril)
Tout d’abord, pénal général  (La non assistance à personne en péril)
Ensuite, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal (La non assistance à personne en péril)
Puis, pénal des affaires  (La non assistance à personne en péril)
Aussi, Droit pénal fiscal   (La non assistance à personne en péril)
Également, Droit pénal de l’urbanisme  (La non assistance à personne en péril)
De même, Le droit pénal douanier
Et aussi, Droit pénal de la presse

                 Et ensuite,    

pénal des nuisances
Et plus, pénal routier infractions
Après, Droit pénal du travail
Davantage encore, Droit pénal de l’environnement
Surtout, pénal de la famille
Par ailleurs, Droit pénal des mineurs
Ainsi, Droit pénal de l’informatique
Tout autant, pénal international
Que, Droit pénal des sociétés
En dernier, Le droit pénal de la consommation
Troisièmement, Lexique de droit pénal
Quatrièmement, Principales infractions en droit pénal
Et puis, Procédure pénale
Ensuite, Notions de criminologie
Également, DÉFENSE PÉNALE
Aussi, AUTRES DOMAINES
Enfin, CONTACT

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top