9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

Cabinet ACI > Articles du Code Pénal  > Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur

Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur

Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur

Le délit de non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur commis par un tiers

s’avère sanctionné d’emprisonnement par l’article 434-3 du Code pénal.

Il est nécessaire d’étudier l’article 434-3 de ce Code à la lumière de sa rédaction issue

de la loi du 3 août 2018, mais aussi par la jurisprudence de la Cour de cassation, en

date du 14 avril 2021 (numéro de pourvoi 20-81.196).

À titre liminaire, Zambeaux explique que concernant « […] la non-dénonciation de crime,

l’idée est de demander à ceux qui ont connaissance d’une infraction d’apporter leur concours

à la justice et à la sécurité, en portant celle-ci à la connaissance des autorités ».

Il est impératif de distinguer « Dénonciation et délation […] souvent confondues dans

une même réprobation, alors que la seconde seule est moralement blâmable […] » A. Vitu.

La généralisation du délit de non-dénonciation de mauvais traitements dont est victime

un mineur à tous les crimes et délits est le dénouement d’une longue évolution.

Aussi, différentes sources ont dû trancher sur les conditions constitutives du délit,

la vulnérabilité lors de l’infraction dont est victime l’enfant, mais aussi lors de la dénonciation

est imposée.

En revanche, la prescription de l’infraction dont est victime l’enfant n’enlève pas

l’obligation de dénonciation.

I).  —  La distinction entre la non-dénonciation

des crimes et des délits.

(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Il convient d’étudier l’élargissement de la répression de la non-dénonciation des délits

commis sur les mineurs, n’exigeant pas, à l’instar de l’article 434-1 du Code pénal,

la condition constitutive de la possibilité de limiter les effets du délit ou le risque de

réitération par les auteurs. 

     A).  —  L’apparition du délit de non-dénonciation d’infraction

commise contre un mineur.

L’article 434-1 du Code pénal incrimine le fait pour quiconque ayant connaissance

d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont

les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient

être empêchés, de ne pas en informer les autorités publiques.

Toutefois, ce texte ne réprime pas la non-dénonciation des délits.

L’ancien Code pénal a vu apparaître en son article 62 un nouvel alinéa réprimant

la non-dénonciation des mauvais traitements subis par un mineur.

Puis, au fil du temps, le délit de non-dénonciation de mauvais traitements sur mineurs

a été érigé à l’article 434-3 du Code pénal en délit autonome, dont le champ d’application

s’élargira au fil des années.

Dans un premier temps, ce nouvel article ne réprimait que les mauvais traitements,

puis, en 1998, par une loi nouvelle, le législateur étend le champ d’application de cet

article en y ajoutant la répression pour les atteintes sexuelles.

En réalité, cette modification n’est qu’interprétative,
en effet, l’atteinte sexuelle constitue déjà un mauvais traitement

qui était réprimé par le texte.

Dans un second temps, le législateur étend cette protection aux mineurs de 15 à 18 ans,

jusque-là, exclus de cette répression, et y inclue également les agressions sexuelles.

Et, en 2018, une loi incrimine les personnes qui continuent de ne pas informer les autorités

alors que les mauvais traitements n’ont pas cessé. 

Contrairement au délit de non-dénonciation de crime (article 434-1), l’article 434-4 réprime

les délits commis contre les mineurs.

La Cour de cassation, par un arrêt du 6 septembre 2006 (05-87.274), rappelle qu’il y a une

différence notable entre ces deux infractions. En effet, l’obligation de dénoncer la maltraitance

ce n’est pas réservé aux délits dont il est possible de limiter les effets ou dont les auteurs

risquent d’en commettre de nouveaux.

     B).  —  L’exigence de vulnérabilité lors de la commission de l’infraction

et de la dénonciation. (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

L’article 434-3 réprime de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende

« le fait, pour quiconque ayant connaissance de privation, de mauvais traitements ou d’agressions

ou d’atteintes sexuelles infligés à un mineur ou à une personne qui n’est pas en mesure de se protéger

en raison de son âge, d’une maladie, d’une infirmité, d’une déficience physique ou psychique ou

d’un état de grossesse, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives ou de continuer

à ne pas informer ces autorités tant que ces infractions n’ont pas cessées.

Un arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation
du 14 avril 2021 (20-81.196) répond clairement aux interrogations

doctrinale, elle confirme la nuance entre les articles 434-1 et 434-3 du Code pénal.

En l’espèce, d’anciens enfants de l’église révèlent qu’ils ont subi des agressions sexuelles par un prêtre

de l’Église, le cardinal ne réagit pas à ces dénonciations d’agressions sexuelles. En revanche, la Cour confirme

la relaxe du cardinal et rappelle qu’au moment où les faits sont dénoncés par les victimes,

celles-ci étaient devenues majeures, excluant l’application de l’article 434-3 du Code pénal :

« 22. […] son obligation de les dénoncer avait disparu […] parce que leurs victimes, alors âgées

de trente-quatre à trente-six ans […] étaient en mesure de faire connaître elles-mêmes ces faits

aux autorités administratives et judiciaires ».

La condition tenant à l’état de vulnérabilité de la victime doit donc être constituée au moment

où l’infraction est commise à son encontre, mais aussi lorsque la victime révèle les faits à celui

qui est obligé de dénoncer ces faits aux autorités. En effet, dès lors que la victime est majeure

(et non vulnérable du fait d’une autre circonstance), elle doit porter les faits délictueux elle-même

à la connaissance des autorités publiques.

II).  —  Prescription et nature de l’infraction commise contre

le mineur

(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

     A).  —  Une prescription de l’infraction commise contre le mineur

L’article 434-3 du Code pénal ne pose pas en condition constitutive du délit de non-dénonciation

que l’infraction commise contre le mineur ne soit pas prescrite. 

Par son arrêt du 14 avril 2021, la Cour de cassation déclare sur ce point que

« (21.[…] L’obligation de dénoncer persiste, même s’il apparaît à celui qui étudie faits que ceux-ci ne

pourraient plus être poursuivis, compte tenu de la prescription de l’action publique.

En effet, d’une part, la condition que la prescription ne soit pas acquise ne figure pas à l’article 434-3

du Code pénal, d’autre part, les règles relatives à la prescription sont complexes et ne peuvent être

laissées à l’appréciation d’une personne qui peut, en particulier, ignorer l’existence d’un acte de nature

à l’interrompre. […] ».

Les règles complexes en matière de prescription ne peuvent, en effet, pas être laissées à l’appréciation

d’un particulier pour déterminer s’il doit avertir les autorités d’une maltraitance commise sur un mineur.

En effet, il ne serait pas acceptable que la personne accusée de non-dénonciation fuie sa responsabilité

en se cachant derrière un calcul de la prescription erroné.

     B.  —  La nature continue du délit de non-dénonciation

(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

La jurisprudence, les législateurs et les commentateurs se sont souvent opposés concernant la nature

du délit de non-dénonciation d’un délit commis contre un enfant.

Dans un premier temps, il a été retenu que cette infraction était continue, par la suite la jurisprudence

tranchât pour le délit instantané.

Les annotateurs plaidaient quant à eux la nature « semi-continue » de l’infraction.

Cependant, la jurisprudence du 14 avril 2018 déclare que
« le délit de non-dénonciation de mauvais traitement sur

mineur, prévu et puni par l’article 434-3 du Code pénal, dans sa rédaction applicable en la cause, était un

délit instantané dont la prescription courait à compter du jour où le prévenu avait eu connaissance des faits

qu’il devait dénoncer. […]».

On relève que le passé se trouve employé pour déterminer la nature instantanée de l’infraction,

ce langage implicite indique qu’il n’en est plus de même concernant le texte applicable depuis la loi

du 3 août 2018.

La circulaire d’application du 3 septembre 2018 (page 11) précise explicitement que : 

« la définition de ce délit est par ailleurs modifiée : sont désormais réprimés non seulement le fait

de ne pas informer les autorités judiciaires ou administratives, mais également le fait de continuer

à ne pas informer ces autorités tant que ces infractions n’ont pas cessées.

L’infraction devient ainsi un délit continu, pour lequel la prescription ne commence à courir que

lorsque cessent les infractions qui auraient dû être dénoncées 

Il convient de souligner qu’une circonstance, portant la peine à cinq ans d’emprisonnement

et 75 000 euros d’amende,

s’applique lorsque ces infractions s’avèrent commises sur un mineur dont l’âge est inférieur

ou égal à quinze ans.

III).  —  Contacter un avocat

(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Pour votre défense

abandon de famille code civil

abus de confiance code pénal

délit abus de faiblesse

délit chantage
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

abus de confiance prescription

abus de faiblesse code de la consommation

acte interruptif de prescription pénale

Aide aux enfants maltraités

Aider les enfants maltraités

Alerte enfant maltraité

Allo enfant maltraité

amende délit

amende pénale prescription

appel incident code de procédure civile

Association contre la maltraitance des enfants

Association pour les enfants maltraités

chantage délit

chantage délit pénal

Chiffres enfants maltraités

code pénal abandon de famille

code pénal abus de confiance

définition délit

Définition enfant maltai

code pénal harcèlement moral au travail

code pénal prescription
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Comment reconnaitre un enfant maltraité

Comment savoir si un enfant est maltraité

comparution immédiate différée

contestation licenciement prescription

contravention crime délit

crime et délit

crime ou délit

contravention délit

contravention délit crime

crime et délit

crime ou délit

contravention délit et crime

contravention et délit

crime délit et contravention

crime délit infraction

contravention ou délit

contravention prescription

Contre la maltraitance des enfants

convocation police faux et usage de faux

convocation pour vol simple

crime délit
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

crime délit contravention

De quoi est punie la non-dénonciation d’une maltraitance malgré l’obligation

déclaration délit de fuite en ligne

def délit

définition contravention délit crime

délit code pénal

délit contravention

Définition de la maltraitance des enfants

Définition maltraitance enfant

délit

délit abus de confiance

Enfant maltraité que faire

Enfant maltraité témoignage

délit infraction crime

délit ou contravention

Enfant maltraite numéro

Enfant maltraité psychologiquement

délit ou crime

délit ou infraction

Enfant maltraité adulte
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Enfant maltraité définition

délit pénal

délit travail dissimulé

Dénoncer maltraitance enfant

dénonciation maltraitance

dénonciation spa anonyme

dommage et intérêt faux et usage de faux

dénonciations calomnieuses

déposer plainte pour vol

déposer plainte vol

dépôt de plainte pour vol

droit du travail prescription

effacement casier judiciaire délit routier

Enfant et maltraitance

Enfant maltraité à l’école

délit de maltraitance sur mineur obligatoire

délit de maltraitance sur mineur paris

entrave au droit de grève

entrave au travail

délit de maltraitance sur mineur peine

délit de maltraitance sur mineur pénal
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

entrave à la liberté du travail

entrave à la saisine de la justice

délit de maltraitance sur mineur que faire

délit de non dénonciation maltraitance mineurs

entrave à la justice

entrave à la justice sanction

délit de racolage code pénal

délit de travail dissimulé

Enfants maltraités un silence à briser

entrave à la justice

délit de tromperie code pénal

délit définition

Enfants maltraités France

Enfants maltraités par leurs parents

délit définition juridique

délit et contravention

Enfants maltraites

Enfants maltraités chiffres

délit et crime

délit et infraction

Enfants handicapés maltraités
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Enfants handicapés révélations sur les centres qui les maltraitent

délit fiscal

délit harcèlement moral

prescription délit

prescription délit avant 2017

délit infraction

prescription délit code pénal

prescription délit pénal

délit informatique

prescription des contraventions

prescription des délits

Enfant victime de maltraitance

prescription des infractions

prescription dette Urssaf

Enfant maltraiter numéro

prescription droit

fausse déclaration devant jaf

faute de mise en danger délibérée

faux et usage de faux

La maltraitance des enfants
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

La maltraitance des enfants en France

faux et usage de faux code pénal

favoritisme au travail code pénal

faux et usage de faux code pénal prescription

faux et usage de faux prescription

fraude caf prescription

faux usage de faux

avocat pénaliste paris

faux usage de faux code pénal

faux usage de faux prescription

forclusion assurance

Forum enfant maltraité

harcèlement moral code du travail

harcèlement moral code pénal travail

infraction délit

infraction délit crime

harcèlement moral délit

harcèlement moral prescription

infraction délit crime

infraction prescrite

harcèlement prescription

Histoire d’enfants maltraités
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Histoire d’une enfant maltraité

la prescription en matière pénale

la prescription pénale

Histoire enfant maltraité

Image d’enfant maltraité

Image enfant maltraité

infraction crime délit

infraction délit

jurisprudence délit de fuite

L’enfant maltraité

La maltraitance envers les enfants

la prescription en droit pénal

le délit

Les causes de la maltraitance des enfants

les délits

Maltraitance aux enfants

Maltraitance chez l’enfant

Les enfants maltraité

Les enfants maltraités dans le monde

licenciement prescription

Loi contre la maltraitance des enfants
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Loi de non dénonciation maltraitance

Maltraitance des enfants

Maltraitance des enfants en France

Loi sur la maltraitance des enfants

Loi sur la non dénonciation de maltraitance

Lutte contre la maltraitance des enfants

Maltraitance à enfant

Maltraitance en psychiatrie et non dénonciation des autorités

Non dénonciation de maltraitance

non dénonciation de maltraitance de mineurs

Maltraitance enfant handicapé

Maltraitance enfants

non dénonciation maltraitance sur mineur au

non dénonciation maltraitance sur mineur covid

Maltraitance et non dénonciation de délit

Maltraiter son enfant

mise en demeure Urssaf prescription

Nombre d’enfants maltraités

Nombre d’enfants maltraités en France

Non dénonciation de maltraitance peines encourues
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Non dénonciation de maltraitances sur personnes âgées

délit

délit abus de confiance

non dénonciation maltraitance sur mineur loi

non dénonciation maltraitance sur mineur maison

délit abus de faiblesse

délit chantage

non dénonciation maltraitance sur mineur

non dénonciation maltraitance sur mineur légal

délit code pénal

délit contravention

non dénonciation maltraitance sur mineur hors

non dénonciation maltraitance sur mineur junior

délit crime

délit crime contravention

non dénonciation maltraitance sur mineur habitat

non dénonciation maltraitance sur mineur hand

délit crime et

délit crime et contravention

non dénonciation maltraitance sur mineur garde

non dénonciation maltraitance sur mineur gendarme

délit de blanchiment
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

délit de chantage

non dénonciation maltraitance sur mineur exemple

non dénonciation maltraitance sur mineur France

délit de chantage code pénal

délit de concussion code pénal

non dénonciation maltraitance sur mineur employeur

non dénonciation maltraitance sur mineur entreprise

délit de concussion fonctionnaire

délit de contrefaçon code pénal

non dénonciation maltraitance sur mineur divorce

non dénonciation maltraitance sur mineur droit

délit de droit commun

délit de droit commun exemples

non dénonciation maltraitance sur mineur déclaré

non dénonciation maltraitance sur mineur définition

délit de fuite crs

délit de fuite jurisprudence

non dénonciation maltraitance sur mineur cp

non dénonciation maltraitance sur mineur crime

délit de harcèlement moral
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

délit de maltraitance sur mineur

non dénonciation maltraitance sur mineur

non dénonciation maltraitance sur mineur article

délit de maltraitance sur mineur article

non dénonciation maltraitance sur mineur modelé

délit de maltraitance sur mineur définition

non dénonciation maltraitance sur mineur travail

non dénonciation maltraitance sur mineur zéro

Numéro enfant maltraité

ordonnance pénale délit routier

Peines encourues non dénonciation de maltraitance

pension alimentaire prescription

Plainte maltraitance enfant

porter plainte pour vol de voiture

porter plainte pour vol sans preuve

non dénonciation maltraitance sur mineur recherche

non dénonciation maltraitance sur mineur société

porter plainte prescription

prescription abus de confiance

prescription action pénale
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

non dénonciation maltraitance sur mineur question

non dénonciation maltraitance sur mineur qui

prescription action publique

prescription amende pénale

non dénonciation maltraitance sur mineur peine

non dénonciation maltraitance sur mineur profession

prescription avertissement travail

prescription civile

non dénonciation maltraitance sur mineur ou

non dénonciation maltraitance sur mineur paris

prescription contestation licenciement

prescription contravention

vol pénal

prescription droit civil

prescription droit des assurances

usage de faux

prescription droit du travail

prescription droit pénal

un délit

prescription droit social
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

prescription en droit

type de délit

prescription en droit civil

prescription en droit du travail

travail dissimulé prescription

prescription en droit pénal

prescription en matière civile

suspension prescription

prescription en matière pénale

prescription facture travaux

Sos enfants maltraité

prescription faute 2 mois

prescription faute professionnelle

Signe maltraitance enfant

prescription faux et usage de faux

prescription fraude

Signaler maltraitance enfant

prescription fraude caf

prescription garantie décennale

avocat droit pénal paris

prescription harcèlement
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Signaler enfant maltraité

prescription harcèlement moral

prescription harcèlement moral fonction publique

Zone interdite enfants maltraités

Sos enfant maltraité

prescription infraction

prescription infraction pénale

Signalement enfant maltraité

prescription juridique

prescription justice

sanction pénale harcèlement moral

prescription licenciement

prescription licenciement économique

saisie contrefaçon code de la propriété intellectuelle

prescription licenciement nul

prescription pénale

racolage

prescription plainte

prescription pour meurtre

avocat spécialisé droit pénal paris

prescription pour porter plainte
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Qua est ce que la maltraitance des enfants

prescription pour un crime

prescription poursuite

Punition de la non dénonciation de maltraitance

prescription procédure pénale

prescription prudhomme

Psychologie enfant maltraité

prescription saisine cph

prescription suspension

prudhomme prescription

prescription travail dissimulé

prescription travail dissimulé pénal

Prise en charge des enfants maltraités

prescription travail dissimulé Urssaf

prescription vol

à cause de cela
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

à cause de,

ainsi,

à nouveau,

à partir de là,

Ainsi,

Alors que,

Alors,

Après cela,

Après que,

Aussi,

bien que,

car,

Cependant
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

c’est ainsi que,

c’est pour cela que,

par ailleurs,

c’est pourquoi,

Considérons,

Contraste,

D’autant plus,

d’après,

de ce fait,

de façon,

manière que,

De la même manière
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

De même,

enfin,

de nouveau

de plus,

en dernier lieu,

De plus,

de sorte que,

deuxièmement,

Donc,

en ce qui concerne,

En conclusion,

par ailleurs,

En conséquence,

En dernier lieu,

dommage encore,

En fait,

puis,

En outre,

finalement,

en particulier
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

En premier lieu,

finalement,

En revanche,

En somme,

encore une fois,

Enfin,

ensuite,

étant donné que,

Finalement,

grâce à,

il est question de,

de même,

Il s’agit de,

il y a aussi,

Mais
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Malgré cela,

Malgré tout,

Néanmoins,

Outre cela,

Par ailleurs,

Par conséquent,

et aussi,

Par contre,

par exemple,

évidemment,

Par la suite,

par rapport à,

parce que,

plus précisément,

plus tard,

Pour commencer
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Pour conclure,

Pourtant,

Premièrement,

Prenons le cas de,

Puis,

puisque,

Qui plus est,

Selon,

Suivant,

Tandis que,

touchant à,

Tout d’abord,

Toutefois
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

troisièmement

et ensuite,

Une fois de plus,

et puis,

et aussi,

à cause de cela
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

à cause de,

ainsi,

à nouveau,

à partir de là,

Ainsi,

Alors que,

Alors,

Après cela,

Après que,

Aussi,

bien que,

car,

Cependant
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

c’est ainsi que,

c’est pour cela que,

par ailleurs,

c’est pourquoi,

Considérons,

Contraste,

D’autant plus,

d’après,

de ce fait,

de façon,

manière que,

De la même manière
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

De même,

enfin,

de nouveau

de plus,

en dernier lieu,

De plus,

de sorte que,

deuxièmement,

Donc,

en ce qui concerne,

En conclusion,

par ailleurs,

En conséquence,

En dernier lieu,

dommage encore,

En fait,

puis,

En outre,

finalement,

en particulier
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

En premier lieu,

finalement,

En revanche,

En somme,

encore une fois,

Enfin,

ensuite,

étant donné que,

Finalement,

grâce à,

il est question de,

de même,

Il s’agit de,

il y a aussi,

Mais
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Malgré cela,

Malgré tout,

Néanmoins,

Outre cela,

Par ailleurs,

Par conséquent,

et aussi,

Par contre,

par exemple,

évidemment,

Par la suite,

par rapport à,

parce que,

plus précisément,

plus tard,

Pour commencer
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Pour conclure,

Pourtant,

Premièrement,

Prenons le cas de,

Puis,

puisque,

Qui plus est,

Selon,

Suivant,

Tandis que,

touchant à,

Tout d’abord,

Toutefois
(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

troisièmement

et ensuite,

Une fois de plus,

et puis,

et aussi,

du cabinet Aci assurera efficacement votre défense.

Il vous appartient de prendre l’initiative en l’appelant au téléphone, ou bien en envoyant un mail.

Quelle que soit votre situation : auteur, co-auteur, complice, receleur ou victime d’infractions,

nos avocats vous accompagnent et assurent votre défense durant la phase d’enquête (garde à vue) ;

d’instruction (juge d’instruction, chambre de l’instruction) ; devant la chambre de jugement et enfin,

pendant la phase judiciaire (après le procès, auprès de l’administration pénitentiaire par exemple).

IV).  —  Les domaines d’intervention du cabinet Aci

(Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Cabinet d’avocats pénalistes parisiens 

D’abord, Adresse : 55, rue de Turbigo

75 003 PARIS

Puis, Tél. 01 42 71 51 05

Ensuite, Fax 01 42 71 66 80

Engagement, E-mail : contact@cabinetaci.com

Enfin, Catégories

Premièrement, LE CABINET

En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

En somme, Droit pénal  (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Tout d’abord, pénal général  (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Après cela, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal

Puis, pénal des affaires (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Aussi, Droit pénal fiscal  (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

Malgré tout, Droit pénal de l’urbanisme  (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

De même, Le droit pénal douanier  (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

En outre, Droit pénal de la presse  (Non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur)

                 Ensuite, 

pénal des nuisances

Donc, pénal routier infractions

Outre cela, Droit pénal du travail

Malgré tout, Droit pénal de l’environnement

Cependant, pénal de la famille

En outre, Droit pénal des mineurs

Ainsi, Droit pénal de l’informatique

En fait, pénal international

Tandis que, Droit pénal des sociétés

Néanmoins, Le droit pénal de la consommation

Toutefois, Lexique de droit pénal

Alors, Principales infractions en droit pénal

Puis, Procédure pénale

Pourtant, Notions de criminologie

En revanche, DÉFENSE PÉNALE

Aussi, AUTRES DOMAINES

Enfin, CONTACT.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.