Non classé

La responsabilité de l'internaute

La responsabilité de l’internaute :

La responsabilité numérique s’applique aux internautes et les rend responsables de leurs actes de publications
(articles, photos etc..). Un certain nombre de devoirs applicables aux personnes physiques et morales.
A envisager, la responsabilité du vendeur puis celle de l’acheteur.

La responsabilité du vendeur      (La responsabilité de l’internaute)

 

   La qualité du vendeur.

Dans cette hypothèse de commerce ,  le vendeur est un particulier.

L’internaute qui souhaite vendre des produits sur internet doit s’identifier, notamment dans la perspective

de permettre l’exercice des voies de recours. Cette obligation est impérative en ce qui concerne les offres de contracter
sur internet, et s’applique à tout vendeur, indépendamment de son statut professionnel ou non (Loi LCEN).
Par ailleurs, la distinction entre vendeur professionnel et vendeur particulier relève de l’appréciation souveraine
des juges du fond. En effet, après avoir constaté qu’un internaute avait vendu un nombre important de biens sur une plate-forme
d’achat, le Tribunal Correctionnel de Mulhouse a qualifié son activité de commerciale et donc déclaré son statut de vendeur
professionnel. Ce dernier a été condamné à une amende, notamment pour exécution d’un travail dissimulé (Code du travail,
—————————
Pour qualifier un vendeur de professionnel, les juges s’attachent à trois éléments :
la régularité de l’activité, son caractère lucratif, l’intention d’exercer cette activité à titre professionnel.

La responsabilité pénale du vendeur.

Le vendeur amateur doit être responsabilisé et ne pas s’affranchir des règles du droit de la propriété intellectuelle et
du droit de la concurrence.
Ainsi, les juges ont déjà sanctionné un internaute ayant mis en vente un sac contrefait, proposé aux acheteurs sous la marque
« Birkin » et réputé « 100% original » dans l’annonce. Il a été condamné pour « tromperie sur la qualité, l’origine
ou la quantité d’une marchandise », « publicité mensongère ou de nature à induire en erreur », et de
« vente de produit sous une marque contrefaite » (TGI Paris, 31e Ch., 30 avril 2007, MP c/ Johnny P.).
De même, les juges ont condamné pour « contrefaçon » et « concurrence déloyale » un internaute pour avoir proposé
à la vente un parfum portant la marque « Trésor ». Or, les juges avaient souligné le caractère notoire de cette marque
et le risque de confusion qui pouvait être suscité chez les consommateurs.

 La responsabilité de l’acheteur     (La responsabilité de l’internaute)

 

  Le comportement de l’acheteur (ou cyber consommateur) est pris en compte par les tribunaux.
Il est donc essentiel, pour le particulier, de ne pas faire preuve d’une particulière imprudence.
Par exemple, un internaute s’était porté acquéreur d’une montre bracelet de marque, mais avait procédé au paiement
de celle-ci en dehors des systèmes sécurisés prévus par la plate-forme marchande et permettant de débloquer les fonds
après réception du bien de la vente. L’acheteur, ne recevant l’objet, engageait une action en responsabilité de plein droit
à l’encontre de la plate-forme intermédiaire. Les juges ont considéré que l’internaute avait été particulièrement
imprudent en ne faisant pas usage du paiement sécurisé et l’ont débouté (TI Grenoble, 1er février 2007,
M.C. c/ Ebay international).
L’appréciation du comportement fautif de l’internaute dégage la responsabilité de la plate-forme
intermédiaire marchande.

Contactez un avocat

Adresse : 55, rue de Turbigo
75003 PARIS
Tél : 01.42.71.51.05
Fax : 01.42.71.66.80
E-mail : contact@cabinetaci.com
Catégories
Premièrement, LE CABINET   (La responsabilité de l’internaute)
Deuxièmement, SPÉCIALISTE DROIT PÉNAL   (La responsabilité de l’internaute)
En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste   (La responsabilité de l’internaute)
En second lieu, Droit pénal   (La responsabilité de l’internaute)
Tout d’abord, pénal général   (La responsabilité de l’internaute)
Ensuite, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal   (La responsabilité de l’internaute)
Puis, pénal des affaires   (La responsabilité de l’internaute)
Aussi, Droit pénal fiscal   (La responsabilité de l’internaute)
Également, Droit pénal de l’urbanisme   (La responsabilité de l’internaute)
De même, Le droit pénal douanier  (La responsabilité de l’internaute)
Et aussi, Droit pénal de la presse  (La responsabilité de l’internaute)

                 Et ensuite,    (La responsabilité de l’internaute)

pénal des nuisances  (La responsabilité de l’internaute)
Et plus, pénal routier infractions  (La responsabilité de l’internaute)
Après, Droit pénal du travail  (La responsabilité de l’internaute)
Davantage encore, Droit pénal de l’environnement
Surtout, pénal de la famille
Par ailleurs, Droit pénal des mineurs
Ainsi, Droit pénal de l’informatique
Tout autant, pénal international
Que, Droit pénal des sociétés
En dernier, Le droit pénal de la consommation
Troisièmement, Lexique de droit pénal
Quatrièmement, Principales infractions en droit pénal
Et puis, Procédure pénale
Ensuite, Notions de criminologie
Également, DÉFENSE PÉNALE
Aussi, AUTRES DOMAINES
Enfin, CONTACT
 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top