9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

Cabinet ACI > Non classé  > Loi pénale dans le temps

Loi pénale dans le temps

Loi pénale dans le temps :

La question de l’application de la loi pénale dans le temps se pose dès lors que des faits ont été commis et n’ont

pas encore été définitivement jugés lors de l’entrée en vigueur d’une loi nouvelle.

En principe, la loi pénale s’applique aux faits commis après son entrée en vigueur et jusqu’à son abrogation.

Mais que se passe-t-il dans le cas de faits commis avant l’entrée en vigueur d’une loi nouvelle ? Comment résoudre

le conflit entre loi pénale ancienne et récente ? Qu’en est-il de la rétroactivité de la loi pénale plus sévère ?

I). —  Principe : La non-rétroactivité de la loi pénale

(Loi pénale dans le temps)

En effet, en France nous retenons ce principe, de ce fait les incriminations plus draconiennes ne rétroagissent pas.

Par conséquent une personne ne peut ni être poursuivie ni condamnée sur le fondement d’une loi nouvelle pour

des faits commis avant son entrée en vigueur.

La loi nouvelle s’applique donc aux faits commis après son entrée en vigueur.

Il faut savoir que la loi pénale actuelle ne s’applique pas aux actes commis et définitivement jugés avant son entrée

en vigueur. Elle ne dispose ainsi que pour l’avenir et n’a pas d’effet rétroactif.

On ne peut alors pas être puni pour des faits qui ne constituaient pas une infraction à la date à laquelle ils ont été commis.

De même, on ne peut pas se voir infliger une peine qui n’était pas encourue au moment des faits

(art. 112-1 al. 1 et 2 du Code pénal).

Toutefois, il existe des limites, en effet le principe de non-rétroactivité de la loi pénale

ne va pas s’appliquer pour les cas suivants ;

          — Pour les mesures de sureté,

ce sont des mesures préventives qui ne sont pas fondées sur la commission d’une infraction, mais seulement sur la

constatation de la dangerosité supposée d’une personne. Ces mesures ne sont pas des peines, elles peuvent donc être

appliquées à l’auteur des faits qui ont été commis avant leur entrée en vigueur.

          — Pour les lois interprétatives,

il s’agit d’une loi qui ne fait qu’interpréter ou clarifier une loi déjà en vigueur. Ces lois ne font donc qu’interpréter le

droit existant, elles sont rétroactives par nature et s’appliquent donc pour les faits commis avant leur promulgation.

II). —  Exception : La rétroactivité de la loi pénale la plus douce

(Loi pénale dans le temps)

Dans le cas d’une loi nouvelle plus douce, soit qui supprime une incrimination ou qui prévoit une peine moins lourde,

le principe ne sera pas celui de la non-rétroactivité.

En effet, une loi nouvelle plus douce que celle en vigueur précédemment s’appliquera aux faits commis

avant son entrée en vigueur (art. 112-1 al. 3 du

Code pénal). C’est le principe de la rétroactivité in mitius.

La loi nouvelle va s’appliquer lorsque la décision est frappée d’appel, mais aussi lorsqu’elle fait l’objet d’un pourvoi

en cassation. La loi pénale plus douce doit favoriser le délinquant. Néanmoins, il y a une particularité énoncée

à l’article 112-4 du Code pénal : 

« L’application immédiate de la loi nouvelle est sans effet sur la validité des actes accomplis conformément à la

loi ancienne. Toutefois, la peine cesse de recevoir exécution quand elle a été prononcée pour un fait qui, en vertu

d’une loi postérieure au jugement, n’a plus le caractère d’une infraction pénale ».

Toutefois, il existe des limites dans le cas de la rétroactivité de la loi pénale la plus douce,

en effet c’est notamment le cas ;

— Pour les règlements d’application,

il s’agit du cas où ce n’est pas la loi qui a changé, mais seulement les règlements d’applications pris par cette loi.

Autrement dit, le nouveau règlement plus doux ne s’appliquera pas rétroactivement, les faits restent punissables selon

le règlement en vigueur à la date à laquelle les faits ont été commis.

— Pour les dispositions expresses,

c’est dans le cas où la loi nouvelle, plus douce, prévoit son application aux seuls faits commis après son entrée en vigueur.

III). —  Le cas des lois pénales de forme  (Loi pénale dans le temps)

En principe, les lois de procédure nouvelles sont applicables immédiatement à la répression des infractions commises

avant leur entrée en vigueur et donc aux procédures en cours (art. 111-2 al. 1 du Code pénal).

Ce principe d’application immédiate concerne les cas suivants ;

           1).  —  Les lois de compétence et d’organisation judiciaire, tant qu’un jugement au fond

n’a pas été rendu en première instance (art. 112-2 1° du Code pénal).

           2).  —  Les lois fixant les modalités des poursuites et les formes de la procédure

                        (art. 112-2, 2° du Code pénal). 

           3).  —  Les lois relatives au régime d’exécution et d’application des peines (art. 112-2 3° du Code pénal).

           4).  —  Les lois relatives à la prescription de l’action publique et à la prescription des peines,

lorsque les prescriptions ne sont pas acquises (art. 112-2 4° du Code pénal).

           5).  —  Les règles de forme relatives aux voies de recours, même si le recours est exercé contre

une décision prononcée avant leur entrée en vigueur (art. 112-3 du Code pénal).

IV).  —  Contacter un avocat

Pour votre défense

avocat

pénalistes francophones

du cabinet Aci assurera efficacement votre défense.

Il vous appartient de prendre l’initiative en l’appelant au téléphone ou bien en envoyant un mail.

Quelle que soit votre situation : auteur, co-auteur, complice, receleur ou victime d’infractions,

nos avocats vous accompagnent et assurent votre défense durant la phase d’enquête (garde à vue) ;

d’instruction (juge d’instruction, chambre de l’instruction) ; devant la chambre de jugement et enfin,

pendant la phase judiciaire (après le procès, auprès de l’administration pénitentiaire par exemple).

V).  —  Les domaines d’intervention du cabinet Aci

Cabinet d’avocats pénalistes parisiens 

D’abord, Adresse : 55, rue de Turbigo

75003 PARIS

Puis, Tél : 01.42.71.51.05

Ensuite, Fax : 01.42.71.66.80

Engagement, E-mail : contact@cabinetaci.com

Enfin, Catégories

Premièrement, LE CABINET

En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste  (Loi pénale dans le temps)

En somme, Droit pénal  (Loi pénale dans le temps)

Tout d’abord, pénal général  (Loi pénale dans le temps)

Après cela, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal

Puis, pénal des affaires (Loi pénale dans le temps)

Aussi, Droit pénal fiscal (Loi pénale dans le temps)

Malgré tout, Droit pénal de l’urbanisme (Loi pénale dans le temps)

De même, Le droit pénal douanier (Loi pénale dans le temps)

En outre, Droit pénal de la presse (Loi pénale dans le temps)

                 Et ensuite,  (Loi pénale dans le temps)

pénal des nuisances

Donc, pénal routier infractions

Outre cela, Droit pénal du travail

Malgré tout, Droit pénal de l’environnement

Cependant, pénal de la famille

En outre, Droit pénal des mineurs

Ainsi, Droit pénal de l’informatique

En fait, pénal international

Tandis que, Droit pénal des sociétés

Néanmoins, Le droit pénal de la consommation

Toutefois, Lexique de droit pénal

Alors, Principales infractions en droit pénal

Puis, Procédure pénale

Pourtant, Notions de criminologie

En revanche, DÉFENSE PÉNALE

Aussi, AUTRES DOMAINES

Enfin, CONTACT.