Criminologie

Les grands types de délinquants

Les délinquants :

Les délinquants aliénés

On y trouve deux catégories d’individus :
d’abord, ceux qui sont atteints de troubles durables de l’intelligence
et de la conscience et d’autre part,  ceux qui sont frappés de maladies mentales évolutives.
Les troubles durables de l’intelligence et de la conscience se rencontrent surtout dans le cas d’arriération mentale et de démence.
Ainsi, l’arriération mentale se présente lorsqu’un être humain n’a jamais atteint un niveau intellectuel suffisamment élevé pour posséder un minimum de discernement moral.
Quant à la démence,
il s’agit d’un état qui survient après que le sujet ait d’abord parcouru les étapes normales de l’évolution intellectuelle.
Plus tard, un affaiblissement général progressif et lent des facultés s’est produit
et alors le déficit devient irréversible.
Le sujet sombre dans un état d’inconscience qui l’apparente à l’arriéré mental.
Les maladies mentales évolutives :
on distingue les névroses des psychoses dans celles ci, il y a l’altération des fonctions psychiques essentielles comme le contrôle de soi,
le jugement et l’auto critique et la conscience de l’état morbide. ( ex : schizophrénie).
Dans les névroses, les malades éprouvent leurs troubles comme morbides et pathologiques et ils en souffrent en tant que tels mais ne peuvent pas les dominer.

Les débiles mentaux

Dans cette typologie criminelle apparaissent aussi ceux qui ont un faible quotient intellectuel.

Les caractériels

La notion de caractériel se dégage de celle du caractère.
On entend par caractère, une tendance de nature affective qui adopte les réactions de l’individu aux conditions du milieu extérieur.
Il arrive que chez certaines personnes que telle ou telle tendance soit tellement développée et exagérée qu’elle domine toute leur personnalité.

Les pervers

La perversité est une anomalie de l’affectivité,
soit acquise sous l’influence de facteurs pathologiques ou du milieu, soit constitutionnelle,
qui fait que la personne est foncièrement amorale, non intimidable, égocentrique…

Les alcooliques et toxicomanes

L’absorption volontaire de certaines substances (alcool et stupéfiants) provoque,
lorsqu’elle est excessive, des troubles mentaux dont certains sont criminogènes.
Ces troubles appartiennent à la catégorie générale des altérations psychiques dues à l’action de substances nocives.

Les délinquants d’occasion d’abord et d’habitude ensuite.

Les délinquants d’occasion qui sont des individus socialement adaptés, qui ont un comportement généralement conforme aux règles légales, mais qui,
à la suite d’un concours particulier de circonstances extérieures criminogènes, ne trouvent plus en eux la force de maitriser le surcroit de pulsion qui les anime.
La délinquance d’habitude parait surtout due à une altération profonde de la personnalité, altération dont les symptômes spécialement chez les multi récidivistes, ressemblent à ceux de la délinquance juvénile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top