9:30 - 19:30

Nos heures d'ouverture Lun.- Ven.

01 42 71 51 05

Nos avocats à votre écoute

Facebook

Twitter

Linkedin

La curatelle

Un majeur incapable peut être placé sous curatelle, dès lors qu’il « a besoin d’être conseillé ou contrôlé dans les actes de la vie civile » (article 508 du Code civil).
On distingue la curatelle simple de la curatelle renforcée, cette dernière restreignant un peu plus que la première la liberté d’action du majeur. Le rôle d’assistance est confié à un curateur nommé, en règle générale, par le juge des tutelles.

La procédure de mise sous curatelle

La demande doit être effectuée auprès du tribunal d’instance, accompagnée d’un certificat médical et d’un extrait d’acte de naissance. Le juge dispose d’un délai d’un an pour rendre sa décision. Durant cette période, il auditionne normalement la personne à protéger, sa famille, ses proches, son médecin traitant, etc. Il peut consulter des experts et peut, provisoirement, placer la personne sous sauvegarde de justice.

Les droits du majeur en curatelle

Le majeur placé sous curatelle peut agir seul pour les actes de gestion courante ne portant pas atteinte à son patrimoine (vente de mobilier, perception de revenus, signature de certains baux, etc.), mais il doit obtenir le consentement de son curateur pour les actes susceptibles de modifier la composition de son patrimoine (mariage, ventes d’immeubles, etc.).
Le curateur n’administre pas le patrimoine du majeur protégé et n’a donc pas de comptes à rendre (sauf cas de curatelle renforcée).
Dans la loi du 5 mars 2007, le législateur précise que a personne protégée doit être assistée par son curateur pour tous les actes qui, sous le régime de la tutelle exigent une autorisation. Le juge peut aussi aménager ce régime pour permettre au majeur d’accomplir seul tel ou tel acte, ou à l’inverse ajouter des actes pour lesquels l’assistance du curateur est exigée.

La fin de la curatelle

La mesure peut prendre fin :
– à tout moment si le juge décide qu’elle n’est plus nécessaire (par jugement de mainlevée),
– à la demande du majeur ou de toute personne habilitée à demander une mise sous curatelle,
– à l’expiration de la durée fixée, en l’absence de renouvellement,
– si une mesure de tutelle est prononcée en remplacement de la curatelle, au décès de la personne protégée.

Contactez un avocat

pour votre défense

avocat

pénaliste

du cabinet Aci assurera efficacement votre défense.

Il vous appartient de prendre l’initiative en l’appelant au téléphone, ou

bien en envoyant un mail.

Quelle que soit votre situation : auteur, co-auteur, complice, receleur ou

victime d’infractions,

nos avocats vous accompagnent et assurent votre défense durant la phase

d’enquête (garde à vue) ;

d’instruction (juge d’instruction, chambre de l’instruction) ; devant la

chambre de jugement et enfin,

pendant la phase judiciaire (après le procès, auprès de l’administration

pénitentiaire par exemple).

Les domaines d’intervention du cabinet Aci

()

Cabinet d’avocats pénalistes parisiens 

D’abord, Adresse : 55, rue de Turbigo

75 003 PARIS

Puis, Tél. 01 42 71 51 05

Ensuite, Fax 01 42 71 66 80

Engagement, E-mail : contact@cabinetaci.com

Enfin, Catégories

Premièrement, LE CABINET

En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste

En somme, Droit pénal

Tout d’abord, pénal général

Après cela, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal

Puis, pénal des affaires

Aussi, Droit pénal fiscal

Malgré tout, Droit pénal de l’urbanisme

De même, Le droit pénal douanier

En outre, Droit pénal de la presse

                 Et ensuite

Donc, pénal routier infractions

Outre cela, Droit pénal du travail

Malgré tout, Droit pénal de l’environnement

Cependant, pénal de la famille

En outre, Droit pénal des mineurs

Ainsi, Droit pénal de l’informatique

En fait, pénal international

Tandis que, Droit pénal des sociétés

Néanmoins, Le droit pénal de la consommation

Toutefois, Lexique de droit pénal

Alors, Principales infractions en droit pénal

Puis, Procédure pénale

Pourtant, Notions de criminologie

Sans commentaires

Laissez un commentaire