Victime d’une escroquerie

Qu'est-ce que l'escroquerie ? - Définition et sanctions

Victime d’une escroquerie :
Trompé par un escroc ? Défendez-vous !

Qui peut se dire victime d’escroquerie ?

Vous êtes victime d’une escroquerie ! Alors dans ce cas vous avez remis un bien quelconque, des fonds, rendu service  ou signé une acte vous engageant ou désengageant votre responsabilité à quelqu’un qui vous a d’abord, trompé sur sa qualité, en a abusé, ou a au surplus effectué des manœuvres frauduleuses.

Pour plus d’information sur les éléments constitutifs de ce délit, cliquez ici :
l’escroquerie et les infractions voisines en droit pénal. Si cette personne est par exemple, un enfant, un bien un parent proche, à plus forte raison un époux, vous ne pouvez rien faire car la loi a tendance  à ne jamais punir ce genre d’agissement lorsqu’un lien de dépendance financière est en jeu. C’est donc punissable entre frères et sœurs !

Que faire pour mettre toutes les chances de votre coté si vous êtes Victime d’une escroquerie

Tout d’abord, conservez scrupuleusement toute pièce justificative de la qualité que la personne s’est donnée devant vous, ou alors des manœuvres qui ont servi à vous tromper.
Ensuite, allez portez plainte au commissariat de votre domicile ou du lieu où s’est déroulé l’infraction ou d’ailleurs maintenant toute autre commissariat ou gendarmerie pour escroquerie (Art 313-1 CP). Aussi, vous pourrez chiffrer le préjudice que vous avez subi du fait de cet abus. Pour cela, reportez vous utilement à la page consacrée au droit des victimes. Si vous vous trouvez dans une telle situation et qu’une action pénale est lancée contre le responsable, vous nécessiterez l’assistance, le conseil et la représentation d’un avocat pénaliste du cabinet Aci.
Si vous le souhaitez, n’hésitez pas à nous contacter

 

Le plus populaire

To Top