B) L’extension de la qualité de victime pénale à la victime indirecte