Section 2 – L’interprétation souple des principes constitutionnels