§ 2 L’autonomie tempérée par l’existence d’un « contrôle indirect » de constitutionnalité