La responsabilité pénale définition

La responsabilité pénale définition

La responsabilité pénale définition :

La responsabilité pénale définition

 

Le Code pénal de 1810, ne donne aucune définition de la responsabilité pénale.

Seul figurait le terme « responsable »dans l’intitulé consacré aux personnes « punissables, excusables, responsables

de crimes ou délit».

Aujourd’hui, cela est impensable.

Il faut notamment garder à l’esprit que la responsabilité pénale, avec le principe de légalité criminelle gouverne le système

répressif français. C’est là

la colonne vertébrale du droit pénal. (La responsabilité pénale définition)

 

Le législateur conscient de tout l’enjeu n’a d’ailleurs pas manqué d’exprimer ce principe de manière explicite et univoque.

L’essence même de cette notion se trouve dès le livre premier du Code ; le titre II y étant totalement consacré,

des articles 121-1 à 122-9.

 

Mais que signifie réellement être responsable ?        (La responsabilité pénale définition)

Quand l’on prend l’étymologie du terme « responsable », en référence

directe à la notion de « responsabilité », on s’aperçoit rapidement que ce terme vient du latin « responsum, de respondere »

qui signifie que tout auteur d’une infraction doit répondre des conséquences de ses actes, répondre de l’infraction

qu’il a commis personnellement et en connaissance de cause. Il devra ensuite subir la sanction pénale prévue

par la société pour cet agissement.

 

La responsabilité pénale suppose dès lors l’addition de deux éléments ;

la culpabilité et l’imputabilité.

La culpabilité        (La responsabilité pénale définition)

implique une faute ou une de l’agent alors que

l’imputabilité        (La responsabilité pénale définition)

est l’imputation de cette faute ou de cette intention à cet agent.

Si ces deux éléments ne sont pas réunis, alors la responsabilité pénale de l’auteur ne pourra être engagée.

L’idée qui anime ce principe est bel et bien la faute. Il n’y a pas de responsabilité pénale sans faute.

C’est là toute la différence avec la responsabilité civile dont la finalité est l’indemnisation d’une victime. Or l’enjeu

de la responsabilité pénale est tout autre.

La responsabilité pénale   (La responsabilité pénale définition)

gravite autour de deux caractéristiques ; elle est subjective et personnelle.

Si elle est retenue, il en découlera forcément une sanction pénale.

Pour autant, il est faux de dire que ces deux responsabilités sont antagonistes l’une de l’autre.

En effet, elles entretiennent des liens étroits puisque le dommage de la victime va généralement trouver

sa source dans une infraction.

 

A ce propos, une question mérite d’être posée ;

par qui cette infraction doit-elle être commise ?

Dans un premier temps, la responsabilité pénale concernait les personnes physiques.

Désormais, depuis le nouveau Code pénal de 1992,

sont également envisagées les personnes morales. Ainsi, au-delà des éléments constitutifs de l’infraction,

il est nécessaire de s’intéresser à la qualité de la personne ayant commis les faits incriminés. L’agent peut être

auteur, co-auteur ou complice.

 

Par la suite, un lien de causalité devra être établi, entre cette personne poursuivie et les faits reprochés.

Attention, ce n’est pas parce que l’agent a commis une infraction, qu’il entrera systématiquement en voie

de condamnation. En effet, le législateur a mis en place des mécanismes permettant à l’auteur d’une infraction

de bénéficier d’une atténuation ou d’une exonération de responsabilité. Il devra alors apporter la preuve

de l’existence d’une cause d’irresponsabilité pénale.

Ces causes d’irresponsabilité pénale sont au nombre de huit.

Les causes objectives se distinguent des causes subjectives.

Les premières tiennent aux circonstances qui ont entouré la commission de l’infraction alors que

les secondes s’attachent à la personne même du prévenu.

Parmi les causes objectives doivent être énumérées

l’ordre ou l’autorisation de la loi ou du règlement, le commandement

de l’autorité légitime, l’état de nécessité ainsi que la légitime défense.

Les causes subjectives rassemblent elles,

l’abolition ou l’altération du discernement, la contrainte, l’erreur de droit ainsi que la minorité.

Ces causes permettent ainsi à l’agent de s’exonérer de sa responsabilité pénale, voire même dans certains

cas de sa responsabilité civile.

 

Comme évoqué précédemment, l’étude de la responsabilité pénale passe nécessairement et préalablement

par la détermination de la personne pénalement responsable. A cet égard, la responsabilité varie selon

la personne qui a commis l’infraction (I), mais également selon la qualité de cet auteur (II).

 

Contactez un avocat

Adresse : 55, rue de Turbigo
75003 PARIS

Tél : 01.42.71.51.05
Fax : 01.42.71.66.80

E-mail : contact@cabinetaci.com

Catégories

Premièrement, LE CABINET  (La responsabilité pénale définition)

Deuxièmement, SPÉCIALISTE DROIT PÉNAL   (La responsabilité pénale définition)

En premier lieu, Rôle de l’avocat pénaliste  (La responsabilité pénale définition)

En second lieu, Droit pénal  (La responsabilité pénale définition)

Tout d’abord, pénal général  (La responsabilité pénale définition)

Ensuite, Droit pénal spécial : les infractions du code pénal  (La responsabilité pénale définition)

Puis, pénal des affaires  (La responsabilité pénale définition)

Aussi, Droit pénal fiscal   (La responsabilité pénale définition)

Également, Droit pénal de l’urbanisme  (La responsabilité pénale définition)

De même, Le droit pénal douanier  (La responsabilité pénale définition)

Et aussi, Droit pénal de la presse  (La responsabilité pénale définition)

                 Et ensuite,    (La responsabilité pénale définition)

pénal des nuisances  (La responsabilité pénale définition)

Et plus, pénal routier infractions  (La responsabilité pénale définition)

Après, Droit pénal du travail  (La responsabilité pénale définition)

Davantage encore, Droit pénal de l’environnement

Surtout, pénal de la famille

Par ailleurs, Droit pénal des mineurs

Ainsi, Droit pénal de l’informatique

Tout autant, pénal international

Que, Droit pénal des sociétés

En dernier, Le droit pénal de la consommation

Troisièmement, Lexique de droit pénal

Quatrièmement, Principales infractions en droit pénal

Et puis, Procédure pénale

Ensuite, Notions de criminologie

Également, DÉFENSE PÉNALE

Aussi, AUTRES DOMAINES

Enfin, CONTACT