La dangerosité

La dangerosité :

Définition du concept :                                    (La dangerosité)

Le concept d’état dangereux n’est pas une notion juridique plus ou moins entachée de fiction
mais une réalité clinique observable.
Tout d’abord, cliniquement l’état dangereux se manifeste sous deux formes :

l’état dangereux ou permanent                     (La dangerosité)

faisant référence à un état civil et l’état dangereux imminent
celui par lequel passent tous les délinquants avant la perpétration de l’acte.

Il existe plusieurs indices de la dangerosité :

Les indices légaux concluent à l’inexistence d’une correspondance
certaine entre la gravité de l’infraction et l’état dangereux tandis que les indices bio-psychologiques
et sociaux notent que l’appréciation de l’état dangereux pré-délictuel ne peut être qu’individualisé.

Le diagnostic clinique d’état dangereux dissocie la capacité criminelle,

dite témibilité, de l’adaptabilité.                                                                     (La dangerosité)
D’abord, lorsque la capacité criminelle de l’individu est forte et son adaptabilité très élevée le délinquant
est considéré comme un sociable dénué de moralité, comme par exemple les criminels à col blanc révélés
lors de grands scandales politico-financiers.
Aussi, lorsque la capacité criminelle de l’individu est très élevée et son adaptabilité incertaine le délinquant
est considéré comme moins dangereux puisque l’inadaptation sociale attire fatalement l’attention
sur ces sujets, ce sont les criminels professionnels, les délinquants marginaux.
Ensuite, lorsque la capacité criminelle de l’individu est peu élevée et son adaptabilité très faible
le délinquant constitue la population habituelle des prisons, ce sont des inadaptés psychiques qui sont
à la fois inadaptés au crime et à la vie sociale.
Enfin, lorsque la capacité criminelle de l’individu est faible et son adaptabilité très élevée le délinquant
peut être occasionnel ou passionnel.
L’état dangereux est le concept de base de la criminologie clinique. Monsieur Laudet dans un rapport
général présenté au IIème Congrès International de Criminologie de 1950 introduit dans sa définition l’étiologie.
Le diagnostic étiologique d’état dangereux fait davantage référence à des notions psychologiques.
Il fait état d’une influence biologique forte mêlée à une influence sociale grandissante conduisant
à un état dangereux chronique tandis qu’une influence biologique et sociale faible laisse
place à la probabilité d’un état dangereux épisodique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top