Fondements de la criminologie

Les fondements de la criminologie :
« Un homme ne cède souvent pas aux tentations criminelles
si les circonstances de son existence au cours de son enfance de son adolescence ou de sa vie d’adulte
ne l’ont pas privé de certaine forces de résistance
qu’il lui aurait fallu avoir reçues ou n’avoir pas perdues
pour réussir à faire front le moment venu ».
Jacques Léauté 1972 Criminologie et science pénitentiaire

La criminologie est l’étude du phénomène criminel.          Les  fondements de la criminologie

Mais une question primordiale s’impose dès à présent :
la criminologie est-elle une science ?
Selon Émile Durkheim,
« nous appelons crime tout acte puni et nous faisons du crime ainsi défini l’objet d’une science spéciale, la criminologie ».
L’objet de la criminologie est donc défini par une culture :
la notion de crime n’est qu’une grille de lecture des conduites humaines.
Selon certains auteurs tels que Laignel-Lavastine et Stanciu
les criminologies spécialisées(anthropologie criminelle, psychologie criminelle, criminalistique, police scientifique..)
doivent s’unir, se fondre en la criminologie générale
pour produire une « super-science », grâce à un véritable « miracle créateur ».
Selon l’expression de Thorsten Sellin le criminologue est un roi sans royaume, un spécialiste de tout et de rien en d’autres termes.
Mais ce miracle créateur est nié par la quasi-unanimité des savants et certains d’entre eux vont même jusqu’à contester à la criminologie générale tout caractère scientifique.

Une conception moniste de la criminologie   /Les fondements de la criminologie

Une conception moniste de la criminologie peut solutionner le conflit en proposant une image plus cohérente d’une discipline caractérisée par une attitude à la fois critique et pragmatique.
La confrontation entre les points de vue des anthropologues, des sociologues, des psychiatres et des psychologues dans des matières criminelles permet d’arriver progressivement à la conception synthétique de la criminologie contemporaine.
Les spécialisations en se compensant et s’interpénétrant ont donc donné le jour à la criminologie, fille unique de toutes les sciences criminelles.
 
Ainsi la criminologie générale pensée comme science distincte des criminologies spécialisées
existe au sein des sciences morales et politiques ou humaines et sociales
au même titre qu’existent l’économie politique, la science politique, la psychologie ou la sociologie.
 

Contactez un avocat

Adresse : 55, rue de Turbigo
75003 PARIS
Tél : 01.42.71.51.05
Fax : 01.42.71.66.80
E-mail : contact@cabinetaci.com
Catégories

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top